Côte d’Ivoire/ Société : La FENACCI déplore l’inflation et prévoit remettre un livre blanc au Président de la République

Farik Soumahoro, Président de la FENACCI, plaide pour une solution concertée pour lutter efficacement contre la cherté de la vie en Côte d'Ivoire


La Fédération Nationale des Acteurs du Commerce de Côte d’Ivoire (FENACCI) a organisé une assemblée générale extraordinaire, sur le thème : « Remise d’un livre blanc sur la cherté de la vie à Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire », ce mercredi 24 aout 2022, à Abidjan. Lors de cette rencontre, d’une même voix, les organisations professionnelles de commerçants et les acteurs du commerce ont décliné les affres de la cherté de la vie. A écouter les différents intervenants, le secteur du commerce souffre amplement de la fluctuation du prix des marchandises.

«Monsieur le président de la FENACCI, la situation est grave, si vous ne prenez pas une décision, toutes les boutiques vont devoir fermer. Nous ne pouvons plus prendre les produits de grande consommation, car le prix grimpe au niveau des fabricants. Et, cela se répercute sur le grossiste et le détaillant », affirme Mohamed Ibrahim, Conseiller spécial du président de la FENACCI, chargé des boutiques de distribution et des produits de grande consommation.

Adama Touré, Président de la Coordination Nationale des Gares Routières de Côte d’Ivoire et membre de la Commission Nationale des Acteurs du Commerce contre la Vie Chère, a montré du doigt le racket des forces de l’ordre et la floraison des péages, comme étant deux facteurs qui contribuent à la cherté de la vie. « Le racket est réel. Aujourd’hui, avec les péages qui sont entrain de fleurir partout, l’argent qu’on paye pour passer sur une route, s’appliquera sur les denrées alimentaires et à toutes les marchandises », dit-il.   

Face à l’ampleur des problèmes évoqués de part et d’autre, le Président de la FENACCI, Farik Soumahoro a rassuré les participants que des décisions draconiennes s’annoncent pour sauver la maison. Illico presto, plusieurs résolutions ont été prises pour calmer les esprits. Il s’agit entre autres de la suspension immédiate de la révision des systèmes de contrôle intempestifs des agents du ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, et des agents du ministère des Ressources Animales sur toute l’étendue du territoire national. 

Notons que la date butoir pour le dépôt du livre blanc sur la cherté de la vie auprès du Président de la République est prévue pour le 09 septembre 2022. Passée cette date, la faitière des acteurs du commerce se réserve le droit de fermer tous les espaces marchands en Côte d’Ivoire. 

Djibo Amadou

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)

Côte d’Ivoire / Entreprise : Ahmed Cissé, PCA de Moov-CI, élevé au grade de commandeur de l’ordre national