Côte d’Ivoire / Enseignement supérieur : Quand « les meilleures grandes écoles » se voient arracher leur vedette !

Le Professeur Adama Diawara, ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, au lancement de l'opération d'évaluation des grandes écoles et universités privées de Côte d'Ivoire, le 17 juin 2022 


« La seule véritable école c’est celle de la discipline, de la douleur et du travail », dixit l'écrivain français Leo Nardecchia.

Cette pensée de Leo illustre les résultats du Brevet de Technicien Supérieur (BTS), session 2022, connus depuis le 19 Aout 2022. Plusieurs grandes écoles ivoiriennes, placées au bas de l’échelle dans un récent classement (www.orientationsup.net) du ministère de l’Enseignement Supérieur, ont brillé de mille feux, avec des taux de réussite titillant les 100%.

Dans la même veine,  aucune des cinq meilleures écoles sur le classement du ministère ne figure parmi les cinq premiers du dernier examen national. Dichotomie, ironie. Un paradoxe qui mettrait en cause le dernier classement du ministère.  

Face à cette ambiguïté patente, plusieurs questions taraudent les esprits. Quels sont  les indices d’évaluation des grandes écoles ivoiriennes ? Faut-il revoir les critères d’annotation ? Pour percer le mystère, nous nous sommes rendus sur le site internet du Ministère de l’Enseignement Supérieur. Une panoplie de critères comme la qualité des infrastructures, les équipements et le taux de réussite régissent l’évaluation des écoles.

Le taux de réussite ne devrait-il pas être le principal indicateur de performance et de qualité, là où la plupart des écoles semble respecter les autres critères. Moult d’observateurs épousent cet avis. Une meilleure école est celle qui offre un excellent résultat à la fin de l'année. Les infrastructures et les équipements peuvent prêter à des desseins marketing.  

Pour l'heure, la notoriété antérieure des écoles dites meilleures semble peser dans la balance de l’appréciation. Des établissements d’enseignement supérieur se vantent encore de leur passé glorieux. Au regard des derniers résultats du BTS, l’Etat ivoirien devrait rabattre les cartes et fixer de nouvelles règles d’évaluation à même de traduire une réalité implacable.

Djibo Amadou  


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Entreprise : Ahmed Cissé, PCA de Moov-CI, élevé au grade de commandeur de l’ordre national

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)