Afrique / Développement: Les anciens enfants de troupe prytanée militaire de Saint-Louis prône la culture du ‘’leadership mondial"

Photo de famille à l’issue de la conférence organisée par L’Amicale des Anciens Enfants de Troupe Prytanée Militaire de Saint-Louis Côte d’Ivoire (AAET-PMS-CI)


L’Amicale des Anciens Enfants de Troupe Prytanée Militaire de Saint-Louis Côte d’Ivoire (AAET-PMS-CI), a organisé une causerie-débat ce samedi 2 juillet à Abidjan, autour du thème : « Concevoir et bâtir le leadership mondial de l’Afrique ». Une conférence animée par le professeur Ababacar Mbengué, un ancien élève de la prestigieuse école.

Dès sa prise du micro, l’orateur a ressassé les difficultés (conflit armé, pauvreté, corruption…) qui sapent le développement de l’Afrique. Et inciter les africains à développer leur continent, grâce à un leadership réaliste et les nombreuses ressources naturelles dont il dispose. « Le leadership mondial de l’Afrique, c’est aussi une affaire de trouver sa place, affirmer sa place et occuper toute sa place », dit-il.

Contrairement aux grandes puissances, le développement est guidé par une ferme volonté et des objectifs précis, l’Afrique tâtonne sans volonté manifeste et structurée de s’affranchir. Cette réalité, a été dépeinte par le Pr Mbengué : « On a une faible volonté de puissance à dominer le monde, culturellement, politiquement, militairement et scientifiquement ».

En outre, l’ancien enfant de Troupe Prytanée Militaire de Saint-Louis Côte d’Ivoire a invité les pays africains à se fixer des objectifs et avoir des capacités stratégiques. « C’est au prix d’une discipline savamment planifiée que le leadership mondial de l’Afrique prendra son envol », poursuit-il.

La conférence a permis à des auditeurs d’appréhender le sens du leadership mondial africain. Au nombre desquels Marc Erié, étudiant en philosophie : « Cet entretien nous a inculqué la question du leadership africain, qui est fondamentale pour nous. A l’échelle mondiale, l’Afrique est en retard, et cette conférence nous a enseigné l’organisation ».

La rencontre fut également marquée par une séance de question-réponse. Cette lucarne a fait un ricochet sur la fuite des cerveaux et les crises politiques, qui malheureusement révulsent le blason des noirs. Fort d’un mental d’acier, le conférencier a encouragé les africains à avancer, coute que coute, vaille que vaille, quelques soient les soubresauts.

Djibo Amadou



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)

Côte d’Ivoire / Entreprise : Ahmed Cissé, PCA de Moov-CI, élevé au grade de commandeur de l’ordre national