Côte d’Ivoire / Agriculture : L'UE engage les producteurs à la durabilité

Solidaridad et les filières cacao et huile de palme anticipent le futur règlement européen


Expliquer le futur projet de règlement de l’Union Européenne (UE) en matière de déforestation et le devoir de « vigilance de durabilité » des entreprises. Tel est le but de l’atelier de formation, qui a réuni l’UE et les acteurs des filières de cacao et d’huile de palme, à l'initiative de l’organisation internationale Solidaridadce vendredi 24 juin à Abidjan. Cette disposition vise éviter des ambiguïtés autour du futur projet, afin que son applicabilité soit un succès.

A travers cette nouvelle directive, l’UE veut peaufiner son emprunte de carbone. En 2024, si la loi rentre en vigueur, les entreprises africaines devront justifier l’impact environnemental des produits exportés (le cacao, l’huile de palme, le café, le bois…) en Europe. « Le règlement déforestation exigera les entreprises à faire une déclaration, pour nous rassurer que les produits exportés vers l’U.E n’ont pas contribué à la déforestation », affirme Gaspard De Bousies, représentant de l’U.E

Dans l’optique de trouver des solutions et des voies d’adaptation, Solidaridad et les acteurs de l’huile de palme ont mené des discussions constructives lors de cet atelier. « Cet atelier s’inscrit dans le cadre de notre programme plaidoyer. Nous voulons emmener les représentants de la filière à réfléchir, des résolutions seront adressées aux acteurs de l’huile de palme », révèle Cissé Ahmadou, Directeur pays Solidaridad.

Les Pays-Bas, financier du programme Reclaim Sustainabilty de Solidaridad, a un regard bienveillant envers les initiatives de durabilité des chaines de valeur. Selon Thonon Zakari, Conseiller en charge de l’agriculture à l’Ambassade des Pays-Bas à Abidjan, les consommateurs hollandais sont de plus en plus exigeants sur les questions de durabilité. Ce qui justifie l’engagement de la Hollande.

S’il est reproché à l’U.E, d’être responsable de 10% de la déforestation mondiale à cause ses consommations, alors sa politique d’éco-citoyenneté est un présage d’un « avenir vert ».

Djibo Amadou



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Entreprise : Ahmed Cissé, PCA de Moov-CI, élevé au grade de commandeur de l’ordre national

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)