Côte d’Ivoire / Enseignement supérieur : 23 meilleures étudiantes des universités publiques primées

Une des 23 récipiendaires recevant son chèque des mains du Professeur Dosso Mireille, microbiologiste et virologue, Directrice de l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire


La 4ème édition de la cérémonie de distinction des meilleures étudiantes en sciences, technologie, ingénierie et mathématique (STIM), des universités publiques de Côte d’Ivoire s’est déroulée ce jeudi 12 mai à Abidjan. Les 23 lauréates ont, chacune, reçu la somme de 1 million de Franc CFA et un ordinateur portable.

Cette distinction vise à susciter l’intérêt des jeunes filles ivoiriennes pour les STIM. Des filières où elles étaient, jadis, peu représentées à cause des stéréotypes et des préjugés. Ces 23 récipiendaires n’ont pas caché leur état d’âme suite à cette valorisation intellectuelle. « C’est un sentiment de joie qui nous anime, au moment où nos efforts sont reconnus par la nation » soutient OPOKOU ADJOBI, porte-parole des lauréates.

Dr Sangaré Yaya, secrétaire général du Fonds pour la Science, la technologie et l’Innovation (FONSTI) a choyé ces jeunes femmes en ces termes : « il est éclairement établi aujourd’hui que le facteur clé pour le développement d’un pays est le facteur humain ». Depuis 2018, le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MERRS) magnifie donc les meilleures étudiantes dans les STIM. Au total 62 titulaires du master ont été distinguées, lors des trois dernières éditions.

Selon Dr Sangaré Yaya, cette distinction est une première partie de l’engagement de l’Etat ivoirien. En Septembre 2022, il sera lancé, un appel à projet uniquement destiné aux jeunes filles et femmes chercheures de Côte d’Ivoire. Cette volonté politique consiste à briser le complexe d’infériorité dont les femmes sont victimes. 

Cette cérémonie de distinction des meilleures étudiantes des STIM a également été l’occasion d’échanger sur la problématique : « Science et innovation au féminin dans un monde d’homme ». Un panel à l’issue duquel plusieurs professeures, icones dans le cosmos de l’université ont encouragé leurs filleules à être des modèles. « Aujourd’hui, j’ai formé 10 étudiants qui sont mes collègues », affirme Pr Yoboué Véronique. Enfin, le Professeur Dosso Mireille, microbiologiste et virologue, Directrice de l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire, a interpellé les familles, les communautés et le pays a encouragé les filles à faire des carrières scientifiques.

Djibo Amadou


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Enseignement supérieur : 125 cadres africains nouvellement diplômés du CAMPC

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)