Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : L’opération séduction de l’AJECI s’invite à l’Institut Supérieur Sainte Foi d’Abidjan

Les étudiants de l’Institut Supérieur Sainte Foi dans la commune d’Abobo ont suivi avec intérêt cette invite de l’AJECI à faire le saut dans le monde entrepreneurial pour découvrir et jouir des délices qui s’y trouvent


L’Association des Jeunes Entrepreneurs de Côte d’Ivoire, AJECI, a organisé ce vendredi 1er avril 2022 une conférence sur l’entrepreneuriat à l’Institut Supérieur Sainte Foi dans la commune d’Abobo à Abidjan. Cette activité s’inscrit dans le cadre de sa tournée inter-écoles de sensibilisation à l’entrepreneuriat. L’objectif est d’inviter à faire le choix de l’auto-emploi et les préparer à y réussir.

Selon le conférencier Méité Alassane, Spécialiste de management et la gestion des entreprises, Directeur Général de Positive Impact, chaque étudiant doit savoir ce que c’est que l’entrepreneuriat et prendre conscience que c’est la meilleure solution contre le chômage. Non sans garder à l’esprit qu’une idée et des ressources financières ne suffisent pas pour réussir son projet d’entreprise.

Justement en Côte d’Ivoire, de nombreuses entreprises sont régulièrement créés par les jeunes. Seulement 80% d’entre elles, confrontées à un problème de gestion, n’arrivent pas à pérenniser leurs activités. L’AJECI se propose alors de les héberger et les aider à grandir.

« Nous leurs fournissons gratuitement un bureau, une connexion, l’électricité et un accompagnement conseil, sur une période d’un an. En retour, celles-ci doivent s’engager à faire pareil, une fois capable de se prendre en charge et leur vitesse de croisière atteinte », informe Adou Kouamé Désiré, Président de l’AJECI.

Cette conférence a vu la participation de 400 étudiants l’Institut Supérieur Sainte Foi dans la commune d’Abobo. Ces derniers ont bénéficié d’un retour d’expériences d’entrepreneurs à succès. L’idée est de semer en eux la bonne graine pour impacter positivement leur environnement et partant, s’assurer un épanouissement économique et social.

En Côte d’Ivoire, les jeunes constituent 70% de la population. Chaque année, près de 200 000 d’entre eux sortent du circuit scolaire après une obtention du diplôme ou un échec. En face, la capacité d’absorption de la fonction est limitée à seulement 150, voire même 50 places pour chaque concours. Ou doivent alors s’orienter tous ces jeunes à qui l’Etat n’a pu offrir un emploi ?

« Seul l’entrepreneuriat peut permettre de se faire une place dans la société mais mieux aider ses amis à quitter le rang des personnes en quête d’un premier emploi. Toutefois, tout le monde n’est pas appelé à devenir entrepreneur. Ceux qui en ont la fibre doivent être formés et bien formés à travers des modules bien définis », répond Koffi Constant, Directeur de la vie associative et du renforcement de capacité de jeunes au ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l'insertion professionnelle et du Service civique.

L’Association des Jeunes Entrepreneurs de Côte d’Ivoire (AJECI) a pour vocation d'accompagner tous les jeunes entrepreneurs et porteurs de projets dans la réalisation de leurs objectifs. Pour se faire, elle tisse des partenariats avec les grandes écoles et universités de la Côte d’Ivoire dans l’espoir de repérer plus tôt les porteurs de projets à fort potentiel et les accompagner à grandir.

LAWANI Babatundé


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)

Côte d’Ivoire / Entreprise : Ahmed Cissé, PCA de Moov-CI, élevé au grade de commandeur de l’ordre national