Côte d’Ivoire / Cherté de la vie : La FENACCI et des organisations de la société civile appellent à l’apaisement

De gauche à droite Pulchérie Gbalet, Farikou Soumahoro et Yao Rémi, respectivement responsables de 

Alternative Citoyenne Ivoirienne, la  FENACCI et la Plateforme pour l'Engagement Citoyen

La Fédération Nationale des Acteurs du Commerce de Côte d’Ivoire, FENACCI, a organisé une rencontre tripartite avec la Plateforme pour l'Engagement Citoyen et Alternative Citoyenne Ivoirienne le mardi 2 mars 2022 à la Mairie d'Adjamé. Cette réunion avait pour but de réfléchir à la question de ‘’la Cherté de la vie’’ et proposer des solutions au gouvernement.

La rencontre a, surtout été l’occasion, de solliciter une audience avec le Président de la République, Alassane Ouattara, à l’effet d’une rencontre avec Soumahoro Farikou, Yao Rémi et Pulchérie Gbalet, les premiers responsables de ces trois faitières et Groupements associatifs de la société civile.

« Nous lançons un appel au Président Alassane Ouattara afin qu’ils nous reçoivent pour donner les vraies raisons de la cherté de la vie et exposer les vrais problèmes… Nous souhaitons cette rencontre, pour qu’ensemble, nous puissions conjuguer nos efforts en vue de trouver des solutions à ce problème qui mine aujourd’hui la société ivoirienne », lance Farikou Soumahoro, Président de la FENACCI. 

Avant d’ajouter que « Nous sommes à la fois commerçants et consommateurs. Et le commerçant est doublement victime. C’est à la tête du client qu’on nous impose de facto certaines ‘’impositions’’, voire certaines taxes qui se répercutent sur le prix des produits, denrées et autres ».

La rencontre dans la municipalité d’Adjamé se veut un appel à l’apaisement. Toutes les actions d’envergure annoncées antérieurement par le Comité Action Contre la Vie Chère sont, pour l’heure, mises de côtés pour privilégier la voix du dialogue.

Après Adjamé, cap a été mis sur la commune de Bingerville pour la visite du nouveau marché. Un site acquis et construit par le Conseil Fédéral des Commerçants de Côte d’Ivoire. Une réponse au cri de cœur et de détresse des commerçants laissé sur le carreau, à la suite de la destruction de leur marché en septembre 2021 par la mairie. 

Débutés en octobre 2021, les travaux de construction sont toujours en cours. Malgré un son caractère inachevé, le marché déjà en service vient donner une bouffée d’oxygène à des centaines de commerçants dont l’espoir semblait dire au revoir.

LAWANI Babatundé

 

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)

Côte d’Ivoire / Entreprise : Ahmed Cissé, PCA de Moov-CI, élevé au grade de commandeur de l’ordre national