Côte d’Ivoire / Accès à l’eau potable : Les besoins de financement s’élèvent à plus de 4 mille milliards FCFA

L’accès de toutes les populations ivoiriennes à l’eau potable demeure un défi majeur pour les autorités


En Côte d’Ivoire, en 2022, plus de 8000 localités, de 500 à 600 habitants, sont sans aucune pompe à motricité humaine. 1100 localités sont gérées par la Sodeci dont 400 sous quartiers pour la ville d’Abidjan. Et sur ces 400 sous quartiers plus de 200, dont 75 sous quartiers dans la seule commune de Yopougon, attendent toujours d’être connectés aux réseaux de distribution. Tout ceci illustre l’immense investissement à réaliser pour favoriser l’accès de toutes les populations à l’eau potable restent encore énormes.

Selon les chiffres du ministère de l’hydraulique, plus de 4 mille milliards FCFA sont à mobiliser pour fournir le précieux liquide à tous les habitants. Pour les besoins immédiats, pour les deux prochaines années, l’enveloppe est évaluée à 1500 milliards FCFA. Face à ce chantier d’hercule, l’Etat de Côte d’Ivoire a dégagé 47 milliards FCFA pour doter, dans l’urgence,15 sous quartiers de la capitale économique de réseaux de distribution.

Ce sont quelques-unes des informations livrées par Gadou Abel Nicaise, Conseiller Technique du Ministre de l’Hydraulique au cours d’un panel le vendredi 18 mars à Abidjan. Ce panel, en prélude à la célébration de la journée mondiale de l’eau, est organisé par MuniWASH sur la thématique : comment offrir une eau de qualité pour les ménages en milieu urbain.

Toujours en termes de déficit d’infrastructures, 240 sous-préfectures n’ont pas, elles aussi, de réseaux de distributions d’eau potable. De même que 50 localités de plus de 10 mille habitants. Sans compter les problèmes de débit causés par des conduites qui, aujourd’hui, sont devenues trop petites, en raison de la forte pression démographique.


Photo de famille des panelistes à l’issue des discussions ce vendredi 18 mars 2022 à Abidjan 


A l’instar de tous les pays du monde, la Côte d’Ivoire connait de plus en plus une rareté en ressources hydrauliques du fait du réchauffement climatique. D’où l’appel à l’anticipation des panélistes, souhaitant de vive voix une gestion durable de l’eau à travers la réalisation du GIRE, Gestion Intégrée des Ressources en Eau.  un projet entamé depuis 1996.

En attendant l’effectivité du GIRE, un projet entamé depuis 1996, la production ivoirienne, avec la construction de l’usine de fourniture en eau potable de la Mé, d’une capacité de 220 mille mètre cube et d’une valeur de 200 milliards FCFA, couvre le besoin de chaque habitant estimé en moyenne entre 50 et 80 litres jour, notamment à Abidjan. Reste à rattraper le retard d’investissement et réaliser les ouvrages nécessaires pour amener cette eau potable dans tous les ménages.  

LAWANI Babatundé


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Enseignement supérieur : 125 cadres africains nouvellement diplômés du CAMPC

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)