Côte d’Ivoire/ Gouvernance : Un colloque international annoncé à Yamoussoukro en juin

(A droite) Dr Sangaré Yaya, Secrétaire Général du FONSTI et secrétaire exécutif du PASRES, en compagnie du Professeur Biaka Zasseli Ignace, membre du Conseil Scientifique du PASRES-FONSTI


« La gouvernance à l’ère des changements globaux : situation, résilience et défis en Afrique ». Autour de cette thématique, se le premier colloque international interdisciplinaire sur la gouvernance du 28 au 30 juin 2022 à la Fondation Félix Houphouet Boigny à Yamoussoukro.

L’information a été livrée par le secrétaire général du FONSTI, Sangaré Yaya, ce mardi, 1er février au siège de l’institution à Abidjan. Ce colloque est une initiative conjointe du FONSTI et du PASRES. Il vise à dresser le tableau de la gouvernance sur tous les sphères de la société.

Cette rencontre entend, par ailleurs, promouvoir de bonnes pratiques susceptibles de garantir une bonne gouvernance des peuples et des sociétés, du monde universitaire et de la recherche, l’employabilité, la compétitivité économique, la sécurité alimentaire, nutritionnelle et environnementale, des systèmes de santé, de la sécurité, des diversités linguistique, artistique, culturelle et foncière rurale.

« Face aux enjeux et aux défis de la mondialisation, l’efficacité de la gouvernance, dans nos pays africains, dans différents secteurs d’activités doit être questionnée. Les différentes crises politiques, institutionnelles et sécuritaires que nous connaissons en Afrique de l’Ouest sont dans une certaine mesure ‘’le résultat d’une défaillance de la gouvernance’’, comme l’a récemment souligné le Président rwandais », affirme Sangaré Yaya, Secrétaire Général du FONSTI.

Pour remettre les pendules à l’heure, ce colloque invite les enseignants chercheurs, les chercheurs, les étudiants, les dirigeants du secteur public et privé, les responsables d’ONG, les décideurs politiques et toutes les parties prenantes à la réflexion, aux échanges et à un partage d’expériences. Des contributions, sous formes de communications orales ou des présentations imagées, sont attendues, à cet effet, avant le 31 mars 2022.

Après l'analyse du comité scientifiques, certaines de ces contributions vont être retenues et vont faire l’objet de publication dans un ouvrage collectif et dans un numéro thématique dans les revues scientifiques du PASRES et du FONSTI. Des prix spéciaux vont également être octroyés à la meilleure communication orale féminine, au meilleur poster et à la meilleure communication de la catégorie jeune chercheur.

LAWANI Babatundé


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Enseignement supérieur : 125 cadres africains nouvellement diplômés du CAMPC

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)