Afrique / Développement durable : Le CAMPC exhorte à la formation d’un capital humain de qualité

Photo de famille à l’issue de la conférence inaugurale de l’année académique 2022 au Centre Africain de Management et de Perfectionnement des Cadres


Le Centre Africain de Management et de Perfectionnement des Cadres, CAMPC, a organisé une conférence sur « le capital humain comme priorité stratégique face au défi du développement durable en Afrique », le jeudi 24 février au siège de l’institution à Abidjan. Cette rencontre, tenue à l’occasion de la rentrée solennelle d CAMPC, vise à sensibiliser les Etats, les dirigeants et les décideurs sur la question du développement du capital humain.

Pour le conférencier Yéo Nahoua, Directeur de Cabinet au Ministère du Plan et du Développement, le capital humain est aujourd’hui en relief avec l’Agenda 2030 des Nations Unies et 2063 de l’Union Africaine. Sur l’ensemble du continent, des progrès notables ont été constatés dans la mise en œuvre de ces agendas. Toutefois, de nombreux efforts restent encore à faire.

« Sur la période 2010-2020, la Côte d’Ivoire est l’un des pays qui a fait la meilleure dynamique au niveau de l’indice de capital humain. Cela dit, nous devons d’avantage améliorer notre système éducatif, sanitaire notamment sur la survie de l’enfant. Des réformes sont déjà engagées pour relever ces aspects. Et si nous continuons sur cette lancée, nous pourrons nous hisser au rang des pays à indice de capital humain élevé », affirme cet enseignant chercheur.

Les immenses richesses naturelles et les potentialités économiques sous exploitées font de l’Afrique, le continent de toutes les convoitises. Selon la Banque mondiale, les jeunes sont l’avenir et le principal facteur de croissance de l’économie africaine. Sur la prochaine décennie, 11 millions de jeunes africains entrent chaque année sur le marché du travail. Mais la qualité de la formation laisse encore à désirer notamment au sud du Sahara.

« Le développement de nos Etats est une préoccupation majeure qui ne peut se faire sans un capital humain bien étoffé, bien éduqué, bien formé et compétitif. Le CAMPC, de par sa position d’institution de formation, se doit de mettre l’accent sur la question du capital humain pour relever les défis de plus en plus importants qui se présentent à nos pays », informe Professeur Joseph Kaudjhis Directeur Général du CAMPC.

A ce jour, plus de 33 mille travailleurs de tous secteurs ont été formés au CAMPC pour servir dans les administrations publiques et privées. Une mission de renforcement de capacité de cadres africains qu’il entend poursuivre avec efficacité pour le développement durable du continent.

LAWANI Babatundé


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Enseignement supérieur : 125 cadres africains nouvellement diplômés du CAMPC

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)