Côte Ivoire / Education : Le RIP-EPT déplore « une école ivoirienne pratiquement privatisée »

Photo de famille au terme de la 4è assemblée générale du RIP-EPT, tenue le 22 décembre dernier à Abidjan


Selon une étude réalisée en 2016 par le Réseau Ivoirien pour la Promotion de l’Education Pour Tous, RIP-EPT,  74 % des écoles secondaires et 98% des établissements de l’enseignement technique et supérieur en Côte d’Ivoire sont privés. 51% des élèves admis à l’entrée en sixième sont orientés dans les collèges privés.  Tous ces chiffres, présentés à l’occasion de la 4è assemblée générale du RIP-EPT, tenue le 22 décembre dernier à Abidjan, révèlent la part importante des acteurs du secteur privé en offres éducatives.

« Cette une situation que nous déplorons. De 1960 à 1980, l’éducation était une priorité avec une allocation budgétaire de plus de 40%. La construction  des écoles et la formation des enseignants étaient au cœur de la politique éducative. Mais aujourd’hui, cette allocation ne représente que 20%. Si on veut changer la Côte d’Ivoire, il faut mettre l’accent sur l’éducation », soutient Gnelou Paul, Président du Conseil d’Administration du RIP-EPT.  

Pour le RIP-EPT, l’école ivoirienne est aujourd’hui loin de l’époque où, par sa qualité, elle attirait les élèves et étudiants de tout le continent. Depuis quelques années, le système éducatif de la Côte d’Ivoire est en lambeau, en témoigne le faible niveau des apprenants, le retour de la violence en milieu scolaire et le phénomène de congés anticipés auquel il a été question ces dernières semaines.

« C’est pour trouver des solutions à tous ces problèmes que les états généraux de l’éducation ont récemment été organisés. Nous pensons que l’Etat doit afficher son autorité pour une école sécurisée. Les élèves ne peuvent pas prendre l’école en otage. Il faut donc repenser la gouvernance du système éducatif », poursuit-il.

Crée depuis 2010, le Réseau Ivoirien pour la Promotion de l’Education Pour Tous, RIP-EPT est une organisation de la société civile. Elle œuvre pour une école ivoirienne inclusive,  au profit des couches sociales défavorisées notamment les personnes en situation de handicap. Plus de 48 mille enfants en situation de handicap sont encore exclus du système éducatif en Côte d’Ivoire.

LAWANI Babatundé


 

 

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Entreprise : Ahmed Cissé, PCA de Moov-CI, élevé au grade de commandeur de l’ordre national

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)