Afrique / Enseignement supérieur : « Le sentier de la redynamisation du CAMPC est parsemé d’embuches »

Les travaux de la 36è session du conseil d'administration du CAMPC se déroulent depuis ce mercredi 8 décembre 2021 l’implication des Etats dans le fonctionnement et les activités de l'institution 


Il s’est ouvert ce mercredi 8 décembre 2021 à Abidjan, les travaux de la 36è session ordinaire du conseil d’administration du Centre Africain de Management et de Perfectionnement des Cadres, CAMPC, à Abidjan.

Au poste de Directeur Général depuis le 20 juillet 2018, le Professeur Joseph Kaudjhis, a affirmé que le sentier de la redynamisation du CAMPC demeure encore parsemé de nombreuses embuches. Pour lui, des efforts infrastructurels, matériels et financiers importants restent encore à faire pour garantir la durabilité de la position de leader de la formation professionnelle continue du CAMPC.

« Nous sommes confrontés à des défis de financement. Nous sommes une institution internationale qui doit fonctionner et nous avons besoin d’être soutenue par les Etats membres. Ce conseil devrait définir les mécanismes pour un meilleur financement du CAMPC.  C’est dans ce centre et nul part ailleurs que se joue le destin de nos Etats en matière de formation », annonce-t-il.

Cette position est aussi partagée par la ministre de la Fonction Publique et de la Réforme administrative du Niger, par ailleurs Présidente du Conseil d’Administration du CAMPC. Selon la ministre Hadizatou Kafougou, il est important de pérenniser l’outil d’excellence de la formation professionnelle continue qu’est le CAMPC.

« Notre centre enregistre depuis trois années une dynamique qui s’est traduite par l’amélioration des programmes de formation, la réhabilitation des infrastructures d’accueil et la modernisation des équipements didactiques. Tous ces résultats témoignent de la nécessité d’œuvrer ensemble pour la redynamisation de notre maison commune », déclare-t-elle.

Né de la vision d’établir de nouveaux rapports entre la formation initiale, le monde du travail et la société dans son ensemble, le CAMPC assure le perfectionnement des cadres africains. Plus de 35 milles cadres et plus de 6000 organisations et administrations ont bénéficié d’une formation professionnelle continue et d’un accompagnement. Pour plus de proximité avec ses différentes cibles, le CAMPC envisage, les années à venir, d'étendre ses infrastructures aussi bien dans le pays d’accueil qu’est la Côte d’Ivoire et que dans plusieurs autres pays africains.

LAWANI Babatundé


 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Enseignement supérieur : 125 cadres africains nouvellement diplômés du CAMPC

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)