Côte d’Ivoire / Développement durable : Des directives sur l’efficacité énergétique présentées aux parties prenantes

Les acteurs locaux s’imprègnent des directives de l’UEMOA fixant les mesures sur l’étiquetage énergétique des lampes électriques et des appareils électroménagers neufs, le 18 novembre 2021 à Abidjan



Du 18 au 19 novembre 2021 s’est tenu à Abidjan, deux ateliers nationaux sur les directives fixant les mesures sur l’étiquetage énergétique des lampes électriques et des appareils électroménagers neufs et sur les mesures d’efficacités énergétiques dans la construction de bâtiments.

Ces deux ateliers organisés par le ministère ivoirien des Mines, du Pétrole et de l’Energie visent à présenter et expliquer ces deux instruments de développement durable aux parties prenantes locales. Et surtout, recueillir leurs avis et suggestions dans le but de faciliter l’application de ces textes règlementaires en Côte d’Ivoire.

« Nous allons étiquetés les lampes, les congélateurs, réfrigérateurs et les climatiseurs importés dans notre pays de sorte à donner la possibilité à l’ivoirien lambda de faire un choix qui lui permet d’avoir un appareil efficace et qui consomme moins d’énergie. Et nous avons bon espoir de passer à la phase d’application au 1er Janvier 2022 », informe Cissé Sabati, Directeur Général de l’Energie.

En Juin 2020, l’UEMOA a adopté une directive portant sur l’étiquetage énergétique des lampes électriques et des appareils électroménagers. Cette directive fait obligation aux huit pays membres de l’Union d’assurer une application effective de la nouvelle réglementation, sur l’ensemble de son territoire, chacun en ce qui le concerne.

« Au regard de la forte croissance démographique et l’urbanisation galopante dans notre espace communautaire, la question de l’adéquation entre la demande et l’offre en énergie électrique constitue un défi à relever. Depuis 2013, l’UEMOA dispose du Programme Régional d’Economie d’Energie qui vise une utilisation rationnelle de l’énergie pour la résorption du déficit de l’offre en vue d’une réduction des dépenses énergétiques des ménages, des services et des entreprises », explique Gustave Diasso, Représentant Résident de la Commission de l’UEMOA en Côte d’Ivoire.

En Côte d’Ivoire comme dans le reste du monde, la consommation énergétique reste dominée par le fossile, représentant 80% des sources d’énergies primaires. Fortement dépendant de la biomasse, les pays membres de l’UEMOA, subissent d’importantes conséquences liées à la  dégradation rapide du couvert forestier.

LAWANI Babatundé


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Entreprise : Ahmed Cissé, PCA de Moov-CI, élevé au grade de commandeur de l’ordre national

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)