Côte d’Ivoire / Développement durable : Les énergies renouvelables, entre quête d’identité et valorisation

Les acteurs des énergies renouvelables conviés à une rencontre d’échanges et de réflexion dénommée « Petit déjeuner de l’Innovation »


La nature a offert de quoi faire de la Côte d’Ivoire une puissance énergétique. Mais encore faut-il une volonté nationale, impliquant toutes les parties à savoir les populations, le secteur public et privé, les chercheurs et innovateurs, les industriels et les financiers, pour réussir la transition énergétique.

C’est la conclusion tirée par le Professeur Soro Fatou, Directrice de la Valorisation et de l’Innovation, à l’issue de la rencontre d’échanges entre acteurs des énergies renouvelables sur l’amélioration des conditions de vie des ivoiriens, ce mercredi 6 octobre 2021, à l’initiative du Fonds pour la Sciences, la Technologie et l’Innovation, FONSTI.

Située au sud du Sahara, la Côte d’Ivoire présente un climat relativement chaud, favorable à l’énergie solaire, avec une température qui oscille entre 25 et 32 degré sur toute l’année. Et dispose aussi d’une ouverture de plus de 500 km sur l’océan atlantique. Un vaste champ propice au développement de l’éolien.

Malgré tous ses atouts, le pays a enregistré, il y’a quelques mois, un déficit de 200 mégawatts. Sur 2250 mégawatts de puissance électrique qu'il dispose, 75% provient des centrales thermiques à base de gaz naturel et du pétrole et 25% d'hydroélectricitéLà où, le Maroc produit 2000 mégawatts chaque année, rien qu’avec le solaire. Et pourtant, ce ne sont pas les initiatives et expertises qui manquent en Côte d’Ivoire. 

Emmanuel Yeo, Directeur Général de Lynays, a conçu, depuis quelques années, un coffret Electrique Intelligent, TLJ 100 et TLJ 100 Energie Solaire. Cette innovation technologique permet une gestion intelligente des mouvements d’énergie pour en réduire au mieux la consommation et faire une économie.

« Le coffret est destiné au secteur industriel et résidentiel. Il est équipé de sécurité renforcée et d’une intelligence électronique permettant de réduire la consommation d’électricité de 15% à 45%. Et de diminuer la demande globale d’électricité de 30% par l’élimination du gaspillage d’énergie et la superposition des pointes », informe ce jeune originaire du nord de la Côte d’Ivoire.




A l’instar de ce coffret, il existe aujourd’hui de nombreuses solutions,  proposées par des chercheurs et innovateurs ivoiriens, qui glanent des lauriers à l’international mais attendent toujours d’être reconnues au plan local avant d’espérer franchir le cap de l’industrialisation. Plus que jamais, la valorisation des résultats de la recherche se présente comme un défi majeur au développement de la Côte d’Ivoire.

« La recherche scientifique permet de produire des connaissances mais c’est avec l’innovation que nous pourrons améliorer nos conditions de vie. Et un pays qui n’innove pas recule. Nous voulons donc promouvoir la culture de l’innovation et détecter les talents pour en faire des champions nationaux comme Steve Jobs et Bill Gates. Ceux qui portent aujourd’hui l’économie américaine ne sont autres que les innovateurs d’hier », explique Sangaré Yaya, Secrétaire Exécutif du FONSTI.

Il y’a quelques semaines, la Côte d’Ivoire a fait une importante découverte pétrolière et gazière. La valeur estimée de cette réserve du bloc CI-01 se chiffre à 2 milliards de barils. Si c’est une nouvelle à saluer, la réalité c’est que ces énergies tarissables n’ont jusque-là favorisé le développement d’aucun pays en Afrique, fût-il le Nigéria avec sa production de 2millions de barils par jour.

Pis, elles créent parfois plus de problèmes qu’elles n’en résolvent avec des effets nuisibles sur l’environnement. Toute chose qui amène le FONSTI à tirer la sonnette d’alarme pour que la promotion des énergies renouvelables, abondantes et accessibles soit au cœur du processus de développement économique durable de la Côte d’Ivoire.

 LAWANI Babatundé

 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Entreprise : Ahmed Cissé, PCA de Moov-CI, élevé au grade de commandeur de l’ordre national

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)