Tunisie / Entreprises : Le CPVT veut donner un nouveau souffle à la carrière de cadres et managers africains

Le CPVT se présente commune une adresse pour effectuer un Executive MBA en Afrique


Après plusieurs années d’expérience professionnelle, nombreux sont les cadres qui ressentent le besoin d’un nouveau souffle dans leur carrière. Changer de métier ou de secteur, aller vers de plus grandes responsabilités, créer ou reprendre une entreprise, acquérir de nouvelles compétences…

Face à cette ambition, la formation continue et plus particulièrement l’Executive MBA se présente comme une solution. Ce programme offre à soi, la capacité d’être acteur de son parcours professionnel et découvrir toutes ses potentialités.

Pour se faire, le CVPT proprose un Executive MBA qui est un diplôme de niveau bac+5) accrédité par European Institute. Une garantie de la qualité académique des 500 heures de cours en face à face, des séminaires, projets de groupe, études de cas et sessions de coaching individuel. Dispensé intégralement en français et résolument tourné vers l'expérientiel, il est construit autour des objectifs d'emploi et des projets professionnels de chaque participant.

L'Executive MBA reste aujourd'hui la formation des futurs cadres dirigeants. 53 % des professionnels qui l’ont intégré obtiennent de nouvelles responsabilités et 41 % bénéficient d'une promotion. Cette formation de haut niveau en management s'adresse aux cadres expérimentés à « haut potentiel ». Et offre une vision transversale et 360° du monde de l'entreprise : stratégie, marketing, finance, management des ressources humaines, comptabilité...

La diversité des disciplines enseignées vise à rendre les futurs diplômés opérationnels, en les obligeant à sortir du cadre et à adopter une vision globale devant chaque problématique rencontrée. Au-delà de la technique, un Executive MBA a pour objectif de former des leaders, d'optimiser la capacité de prise de décision stratégique, de développer les compétences managériales en travaillant à identifier ses modes de fonctionnement personnels et à questionner ses pratiques professionnelles.

Cette formation devra donc mêler l'apport de professionnels reconnus à l'expertise de formateurs capables de donner un recul théorique appuyé sur leurs travaux académiques. La composition du corps professoral est donc à analyser.

LAWANI Babatundé


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Enseignement supérieur : 125 cadres africains nouvellement diplômés du CAMPC

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)