Côte d’Ivoire/ Transport : « L'ANAC est une aviation civile performante, rigoureuse et respectée »

Photo de famille des responsables de lANAC et des directeurs de publication de Côte dIvoire


 

Le Directeur Général de l'Autorité Nationale de l'Aviation Civile, ANAC, a été l'invité du Forum des Directeurs de Publication de Côte d'Ivoire, FORDCI, ce mardi 7 septembre 2021 à Abidjan.

Silué Sinaly a profité de cette tribune pour dresser le bilan de ses 10 ans d'exercice à la tête de cette institution chargée d'assurer pour le compte de l'État, les missions de réglementation,  de surveillance et de supervision de la sécurité et de la sûreté de l'aviation civile.

Pour cet expert du transport aérien, lANAC a enregistré de nombreux acquis dont les plus éloquents restent lobtention du taux de conformité aux normes de sécurité de lOACI de 42% en 2011 à 64% en 2015, et 82% en 2019. Et la certification américaine TSA de laéroport dAbidjan en 2015. Un agrément  renouvelé deux ans plus tard par les autorités américaines.

Toutes ces avancées traduisent le niveau « jugé satisfaisant » de sécurité et de sureté de laéroport  Félix Houphouët Boigny dAbidjan et lui permet deffectuer des vols directs vers « Le pays de lhomme Sam ».

« Depuis 2012, lANAC a déroulé un programme de modernisation qui a véritablement transformé notre aviation civile. Grâce à un personnel qualifié et motivé, nous sommes une aviation civile performante, rigoureuse et respectée dans la sous-région », se réjoui Silué Sinaly, Directeur Général de lANAC. 

 


 

LInvité du Forum des Directeurs de Publication de Côte d'ivoire, aujourd'hui à sa 13ème édition, se veut une tribune d'expression et d'échanges entre une autorité et les hommes de médias. L'objectif est d'informer l'opinion publique sur la gestion et l’évolution des affaires administratives de la Côte d'ivoire.

« De nombreux ivoiriens ne connaissent pas vraiment lANAC. Il fallait donc mettre à la disposition des journalistes ce cadre professionnel de recueil dinformations justes et fiables pour leur permettre de bien éclairer leurs lecteurs, auditeurs et téléspectateurs sur les rôles et missions de cette institution indispensable au bon fonctionnement du transport aérien dans notre pays », justifie Tra Bi Charles Lambert, Président du FORDPCI.

Pour les années à venir, l'ANAC entend continuer d'être une autorité d'aviation civile de référence en Afrique. Pour se faire, elle rêve aujourd'hui d'une classification en catégorie 1 FAA pour offrir le champ à la compagnie nationale d'effectuer les vols long courrier notamment les vols directs vers les États-Unis. Et faire de l'aéroport d'Abidjan, un hub du transport aérien dans la sous-région, avec à la clé l'extension de l'aérogare pour atteindre 5 millions de passagers.

LAWANI Babatundé


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Entreprise : Ahmed Cissé, PCA de Moov-CI, élevé au grade de commandeur de l’ordre national

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)