Côte d’Ivoire / Société : Les interprètes et traducteurs en conclave pour revaloriser leur profession

La 6 édition de la journée internationale de la traduction et l'interprétation de Côte dIvoire, JITI.CI, a été marqué par un panel sur la professionnalisation du secteur et des acteurs




La 6 édition de la journée internationale de la traduction et l'interprétation de Côte dIvoire, JITI.CI, s'est tenue le mercredi 29 septembre au siège du patronat à Abidjan. Les acteurs de ce secteur se sont réunis pour réfléchir à la revalorisation de leur secteur d'activité, dans un nouveau contexte marqué par la pandémie de la Covid 19. Et inciter les jeunes à embrasser le métier d'interprète et de traducteur.

En mars 2020, la Côte d'ivoire a connu son premier cas de maladie à coronavirus.  Toute de suite, de nombreuses mesures sanitaires ont été mises en place pour prévenir et lutter contre cette pandémie.  Ces mesures ont, pour la plupart, rendu difficile l'exercice de certains métiers parmi lesquels l'interprétation.

L'interdiction de rassemblement de plus de 50 personnes et les mesures de distanciation sociale ont amené le secteur à se réinventer à travers de nouveau outils de communication tels que Zoom et Teams.

Plus d'un an après, les acteurs du secteur, réuni à la 6ème édition de la journée internationale de l'interprétation et la traduction se penchent sur la question à travers la thématique : On n'a jamais été aussi proche.

« Les distanciations sociales et les restrictions, engendrées par la Covid, ont été vaincues par la technologie. Nous voulons donc célébrer cette nouvelle façon de vivre et de travailler. Aujourdhui, un interprète ivoirien peut travailler à la même cabine quun autre à Madagascar ou en Russie », informe Sébastien Guehi, Commissaire Général de la JITI.CI.


Sébastien Guehi, Commissaire Général de la JITI.CI, livre les enjeux de cette journée au micro dun journaliste


La Journée Internationale de l'Interprétation et la Traduction a également été une plate-forme de réflexion pour l'industrialisation et la revalorisation du métier et la professionnalisation des acteurs. Tout ceci pour un changement de regard sur Ce secteur d'activité et susciter l'intérêt des jeunes à y mener une carrière.

« Nous avons décidé de nous mettre ensemble pour professionnaliser notre métier en le hissant aux normes et exigences du secteur économique de la Côte dIvoire. Nous voulons aussi quil soit accordé à notre activité la valeur réelle quelle requiert parce que toutes les compétences sy retrouvent. Tout ceci passe par un système dassurance qualité pour extirper de nos rangs les acteurs qui sont moins bons pour les former et non les exclure », poursuit-il.

Un interprète est le professionnel qui a l'oral met un discours dans une langue. Quand le traducteur met le discours ou un texte dans une autre langue à l'écrit. Deux métiers aujourd'hui indispensables pour rassembler et faciliter la communication entre les personnes d'origines diverses dans un monde devenu un village planétaire.

LAWANI Babatundé


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)

Côte d’Ivoire / Entreprise : Ahmed Cissé, PCA de Moov-CI, élevé au grade de commandeur de l’ordre national