Côte d’Ivoire / Recherche scientifique : L’Université Nangui Abrogoua conçoit un aliment pour lapin

Quelques prototypes de l’Aliment granulé Lapin…


AGL-stylo, c’est la dénomination de l’aliment granulé lapin nouvellement sorti des laboratoires de l’Université Nangui Abrogoua d’Abidjan. Cette trouvaille locale, fruit de la recherche scientifique, a été présentée ce jeudi 2 septembre à Abidjan.

Ce granulé est composé essentiellement de produits locaux notamment le stylosanthes déshydraté, le son blé, tourteau de soja et de coton, le maïs grain, les minéraux, la matière grasse, le coccidiostat et l’histomonostat et le premix lapin. Il se veut un aliment qui couvre les besoins nutritionnels de lapin en croissance ou en production, avec des vertus susceptibles d’améliorer la santé et la survie de ce petit ruminant.



…obtenu à partir du Stylosanthes…


La découverte a été faite dans le cadre du projet « valorisation de plantes fourragères locales dans l’aliment granulé du lapin pour améliorer la productivité des élevages en Côte d’Ivoire ». Un projet financé par le Fonds pour le financement de l’innovation agricole durable, FCIAD, suite à la signature du deuxième Contrat de Désendettement et de Développement C2D.

« Nous allons toujours avancer avec cette fois-ci l’Agl-stylo plus qui va incorporer des substances et plantes naturelles qui permettent de soigner les troubles digestifs chez le lapin pour offrir aux consommateurs une protéine saine, enrichie et de qualité », informe Dr Moussa Kimse, Enseignant Chercheur à l’Université Nangui Abrogoua, Coordonnateur du Projet AGL-stylo.


…une plante locale qui pousse en milieu et peut être ensemencée 


Depuis ces dernières années, la fonction de l’université ne cesse d’évoluer. Si par le passé elle avait pour rôle de créer et dispenser le savoir, le service à la communauté est devenu aujourd’hui un pan important de ses activités. L’université entend désormais profiter à la société par sa contribution à proposer des solutions pour résoudre les problèmes auxquels elle est confrontée.

« Dans le cas espèce, le rendement des élevages cunicoles en Côte d’Ivoire devrait être amélioré de manière à augmenter la productivité, à enrichir un peu plus les éleveurs et à tirer les jeunes étudiants, les jeunes ivoiriens, vers cette activité », se réjoui Professeur Tano Yao, Président de l’Université Nangui Abrogoua.  



Photo de famille de l’équipe chargée de la mise en œuvre du projet en présence des responsables de l’Université Nangui Abrogoua et des partenaires techniques et financiers  


Après ce résultat issu de la recherche scientifique, place à sa valorisation. Cette question se pose jusque -là comme l’un des obstacles majeurs au développement de la recherche et de l’innovation dans les pays en voie de développement. Un appel a donc été lancé aux industriels et autres opérateurs économiques pour une production en masse de l’AGL-stylo afin de répondre aux besoins du marché ivoirien et africain.

LAWANI Babatundé




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)

Côte d’Ivoire / Entreprise : Ahmed Cissé, PCA de Moov-CI, élevé au grade de commandeur de l’ordre national