Côte d’Ivoire/ Infrastructures routières : Les entreprises soumises à un classement

Photo de famille à l’issue de la cérémonie d’ouverture de l’atelier d’identification et de validation des critères d'évaluation des entreprises du secteur routier


Il s'est tenu, du 8 au 9 septembre à Grand Bassam, un atelier sur le secteur routier. Pendant ces deux jours, les experts de l'AGEROUTE, du LBTP, du BNETD, du GIBTP, du FER, des ministères de tutelles et des partenaires techniques et financiers ont réfléchi à l'identification et la validation des critères d'évaluation de ces entreprises.

Cette initiative du ministère de l’Equipement et de l’Entretien Routier, mis en œuvre par la plateforme Ageroutemarché, vise à connaitre la performance des sociétés sollicitées dans le cadre de la réalisation des différents travaux routiers. Et rendre disponible les outils et modules de classification sur cette plateforme numérique.

« L’Etat veut distinguer les entreprises pour détecter les champions nationaux en vue de compétir aux appels d’offres restreints pour des travaux d’urgence à travers de contrats pluriannuels. Après cette évaluation, celles qui sont moins performantes bénéficieront des formations de mise à niveau », informe Ettien Brice Tiémélé, Point Focal PAGDS pour le Projet Ageroutemarché.




Cet atelier sur l'identification et la validation des critères d'évaluation des entreprises du secteur routier fait suite au lancement de la plateforme électronique Ageroutemarché. Toutes ces initiatives sinscrivent dans le cadre du Projet d'Amélioration de la Gouvernance et de la Délivrance des Services de Biens aux Populations, PAGDS. Un vaste programme, d’une durée de 4 ans, financé par la Banque Mondiale au profit de la Côte d'ivoire à hauteur de 18 millions de dollars.

« Cet outil digital permet d’avoir, en toute transparence, toutes les informations sur les travaux routiers. La population peut aussi s’en servir pour remonter la dégradation d’une infrastructure routière à partir d’une photo géolocalisée. Tout cela pour permettre à la Côte d’Ivoire de disposer d’un réseau routier de qualité », précise Akrou Bertin, Coordonnateur Adjoint du PAGDS.

Le boom du secteur immobilier et du BTP, constaté depuis ces dernières années, a attiré de nombreuses entreprises, aujourd'hui estimées à plus de 3500. Opérant pour la plupart dans l'informel, ces entreprises devraient voir leurs capacités renforcées pour être beaucoup plus compétitives pour l’amélioration du secteur routier en Côte d'ivoire.

LAWANI Babatundé


 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Enseignement supérieur : 125 cadres africains nouvellement diplômés du CAMPC

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)