Côte d’Ivoire / Entreprises : L’AJECI forme de jeunes entrepreneurs sur la résolution de problèmes

Photo de famille à l’issue de la deuxième session d’adhésion de l’Association des Jeunes Entrepreneurs de Côte d’Ivoire

« Comment résoudre les problèmes en entreprises ». C’est autour de cette thématique que s’est tenue la deuxième vague du processus d’adhésion de l’Association des Jeunes Entrepreneurs ce jeudi 12 Août 2021 à l’Université Virtuelle de Côte d’Ivoire.

Au cours de cet atelier, le problème a été définit comme une situation préoccupante sur laquelle l’entrepreneur a la capacité d’agir et a la volonté de résoudre et dont les solutions pour sa résolution nécessitent une réflexion approfondie.

Le règlement d’un problème en entreprises passe par neuf principaux axes que sont, la prise de conscience de l’existence d’un problème, l’identification et l’analyse des causes, lesquelles de ces causes faut-il affronter, identifier et analyser les solutions pour chacune de ces causes, dégager un plan d’action, mettre en application les solutions et faire le suivi et évaluation.

« Il ne faut surtout pas ignorer les problèmes de l’entreprise, sinon vous signez le pacte de mort de celle-ci avant sa croissance. Pour cela, il est impératif d’inclure la résolution du problème dans la politique managériale de l’entreprise », recommande Alassane Méité, conférencier et Co-fondateur de l’entreprise Positif Impact.  




Cette formation, organisée en ligne et en présentiel avec une présence effective d’environ 200 hommes et femmes, a donné à ces jeunes entrepreneurs des rudiments pour de résoudre au mieux les problèmes auxquels leurs entreprises pourraient rencontrer. Une démarche jugée importante pour la pérennisation de leurs organisations.

« J’ai aujourd’hui su que le chef d’entreprise ne devrait pas être la seule tête pensante qui veuille trouver les solutions à tous les problèmes, l’avis de tous les employés peut être déterminant », souligne Hien Nadège, Etudiante et gérante d’entreprise de BTP.

« Désormais, la résolution des problèmes de mon entreprise va se faire pendant les réunions hebdomadaires au cours desquelles l’ensemble de mes collaborateurs et moi allons réfléchir aux solutions adéquates », poursuit Bekan Hugues, PDG Bekan Global Service.

Pour l’Association des Jeunes Entrepreneurs de Côte d’Ivoire, cette formation vise à aider les entreprises qui se créent nouvellement à s’inscrire dans le temps et ne pas disparaitre aussitôt.

« Ce n’est pas une fatalité d’avoir un problème, qui est d’ailleurs une réalité à toute entreprise, mais le plus important réside dans la recherche de voies et moyens pour les résoudre », affirme Désiré Adou, Président Association des Jeunes Entrepreneurs de Côte d’Ivoire.

Après cette étape, ces jeunes entrepreneurs vont être repartis dans les différentes commissions définies en fonction du secteur d’activité pour mieux adresser leurs problèmes avec leurs pairs pour se faire, efficacement, accompagner. En Côte d’Ivoire, 70% de nouvelles entreprises disparaissent au cours des cinq premières années qui suivent leur création.  

LAWANI Babatundé


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Enseignement supérieur : 125 cadres africains nouvellement diplômés du CAMPC

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)