Côte d’Ivoire / Entreprises : Le patronat sensibilise ses membres sur les lois et la démarche éthique

Photo de famille à l’issue de l’atelier d’information et de sensibilisation sur les lois et la démarche éthique en entreprises, le mercredi 30 juin au siège de la CGECI à Abidjan


La Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire, CGECI, a organisé, à l’endroit des groupements et associations membres, un atelier d’information et de sensibilisation sur les lois et la démarche éthique en entreprises, le mercredi 30 juin à Abidjan.

Cette rencontre à laquelle ont pris part de nombreux chefs et dirigeants d’entreprises avait pour objectif de les imprégner de la réglementation et des rouages du déploiement et du pilotage de l’éthique en entreprise. Et leur permettre d’éviter l’élaboration de chartes d’éthiques inadaptées et inapplicables.

Pour Dr Eugène Kra, Expert éthicien, « l’éthique c’est la science de la morale, l’art de bien se conduire. Elle sert à donner des repères de comportements aux dirigeants et employés. Les entreprises qui se sont dotées de chartes d’éthiques se portent mieux sur le plan comportemental de leurs agents. Il faut donc vulgariser ce mécanisme de gestion à toutes les structures ».

Selon les experts, l’élaboration d’une charte d’éthique est précédée d’une étude. C’est seulement après celle-ci qu’il est possible de savoir ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire. Et chaque entreprise a sa charte d’éthique, en fonction de son secteur d’activité et des problèmes d’éthiques propres à l’entreprise.

« Il faut ne faut pas confondre la vie de tous les jours et celle de l’entreprise. Une entreprise est une organisation qui a ses pratiques et principes. Si dans une entreprise les cadeaux ne sont pas acceptés, l’employé devra obéir à la lettre et non enfreindre ce principe d’éthique sous prétexte qu’en Afrique, dans les us et coutumes, un cadeau ne se refuse pas », explique Dr Eugène Kra.

En Côte d’Ivoire, la loi de 2013 relative à la protection des données à caractère personnel donne un signal fort et incite à la prise en compte de l’éthique. En cas de non-respect, l’entreprise s’expose à des conséquences allant de peines pénales, dégradation de l’image de marque, boycott de produits… Pour donc se prévenir ces risques, de plus en plus d’entreprises s’engagent dans la démarche éthique.

LAWANI Babatundé


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Entreprise : Ahmed Cissé, PCA de Moov-CI, élevé au grade de commandeur de l’ordre national

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)