Côte d‘Ivoire / Société: Lancement de la 4è édition des Awards de la diaspora

14 prix vont être décernés au total avec à la clé le super prix, à sélectionner parmi les 10 lauréats



Le Réseau ivoirien des diplômés de la diaspora, RIDD, a procédé au lancement de la 4è édition des Awards de la diaspora ce vendredi 9 avril 2021 à Abidjan. Cette année, l‘évènement va se tenir du 16 au 17 juillet prochain, avec le Maroc, le Burkina Faso et la France comme pays à l‘honneur. Le choix de ces pays a été justifié par la présence d’une forte communauté d’étudiants ivoiriens.

Les Awards de la diaspora se veulent une lucarne de célébration de l‘excellence et pour distinguer les meilleurs étudiants formés à l‘extérieur de la Côte d‘Ivoire. Mais surtout présenter les potentialités des ressources humaines issues de la diaspora aux entreprises implantées dans le pays. 

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la promotion des talents, faciliter l‘employabilité des lauréats à travers des stages et des emplois et les inciter au retour au pays, en en créant les conditions”, explique Steve ESSIS, président du RIDD.

Pour participer à ce concours, il faut être d’une université ou une grande école reconnue par le Cames ou les ministères de l’enseignement supérieur du Maroc, du Burkina Faso et de la France. Le candidat doit être âgé de 20 ans, au maximum, être en année préparatoire ou avoir le niveau Bac+3, au moins, avec une mention bien, sans avoir repris de classe. Et s'inscrire sur www.Ridd.ci.

Aujourd’hui, il y’a de gros défis en matière de compétence. La difficulté des entreprises réside dans le fait qu’elles ont besoin de compétences qualifiées, des gens qui sont toute de suite disponibles et qui peuvent apporter une valeur ajoutée à l’entreprise, dès leur embauche”, révèle Souleymane SORO, président du jury et par ailleurs Président du Réseau Ivoirien des Gestionnaires des Ressources Humaines.

A travers cette action orientée vers les jeunes ivoiriens et africains, le Réseau ivoirien des diplômés de la diaspora lutte pour réduire la fuite des cerveaux. Car convaincu qu’ils constituent des acteurs de développement de la Côte d’Ivoire et des autres pays africains.

LAWANI Babatundé

 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Enseignement supérieur : 125 cadres africains nouvellement diplômés du CAMPC

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)