Côte d’Ivoire / Migration: La performance du Qatar en matière de droits de l’homme et du travail reconnue

Des travailleurs migrants sur le chantier d’un stade qui, dans quelques mois, va abriter des matchs de la Coupe du monde 2022/ Image d'archive utilisée à titre l'illustration 



La Plateforme des Centrales Syndicales sur la Migration-Côte d’Ivoire a, dans un communiqué publié ce jeudi 15 avril 2021, salué la performance du Qatar en matière de droits de l’homme et du travail et la Coupe du monde 2022.

Le pays a démantelé le système de parrainage KAFALA. Une pratique selon laquelle un employeur des États du Golfe recrute un travailleur originaire pour la plupart de pays en développement et le soumet à des «pratiques de propriété».

Le Qatar a également éliminé la pratique des visas de sortie et mis en place des procédures et des mesures de recours pragmatiques et faciles d'accès pour les personnes dont les droits de l'homme et du travail ont été lésés, violés ou bafoués. Il a aussi introduit un nouveau salaire minimum national qui s'élève désormais à 496 USD.

Cette avancée, selon TANO Honorat, Coordonnateur de cette organisation, fait suite à une campagne ciblée entreprise par la Confédération syndicale Internationale (CSI) et les Fédérations syndicales mondiales (FSM) pour amener le pays à répondre aux préoccupations en matière de droits de l'homme et du travail pour les travailleurs, en particulier les travailleurs migrants qui constituent environ 90% de la population de ce pays.

Cette campagne a donné de très bons et louables résultats pour lesquels nous sommes fiers et prêts à défendre et à consolider”, se réjouit-il.

Le Qatar, avec la participation active de ces organisations syndicales organisées sous le contrôle de l'Organisation internationale du travail (OIT), a agi avec une rapidité et une portée louables pour entreprendre les réformes nécessaires de ses lois et politiques qui répondent aux préoccupations en matière de droits de l'homme et du travail que les syndicats ont adopté, poursuit le communiqué.

Satisfait par ces étapes, l'Organisation régionale africaine de la Confédération syndicale internationale (CSI-Afrique), a salué les progrès appréciables que le Qatar a fait pour améliorer sa situation humaine et professionnelle. Et affirmé sa volonté de continuer de travailler avec le Qatar pour consolider les acquis enregistrés des réformes que le pays a conçues et déployées, conclut Tano Honorat.

LAWANI Babatundé


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Enseignement supérieur : 125 cadres africains nouvellement diplômés du CAMPC

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)