Côte d’Ivoire / Enseignement supérieur : le FONSTI récompense les meilleures étudiantes en science

Koné Aissatou Ghislaine recevant son chèque des mains du Professeur Adama Diawara, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le jeudi 15 avril 2021


Koné Aissatou Ghislaine est étudiante en master à l’UFR des Sciences et Gestion de l’Environnement de l’Université Nangui Abrogoua, où elle se forme en Hydrochimie. Elle vient d’être distinguée par le Fonds pour la Science, la Technologie et l’Innovation, FONSTI, pour « la qualité de son résultat académique et l’exemplarité de son comportement », ce jeudi 15 avril 2021à Abidjan.

Comme Ghislaine, ce sont 22 jeunes femmes, évoluant dans la filière Sciences, Technologies, Ingénieries et Mathématiques dans les universités publiques, qui ont été primées à travers un ordinateur portable et un chèque d’un million cinq cent mille francs CFA.

Pour Mahan Philomène, porte-parole des récipiendaires, cette reconnaissance est une responsabilité qu’elle et ses paires s’engagent à honorer. « Nous vous rassurons de demeurer des jeunes filles studieuses, humbles et exemplaires. Ce prix est pour nous un véritable motif d’encouragement à persévérer dans la voie de l’excellence » dit-elle, toute émue.

A sa troisième édition, cette année, la cérémonie de distinction des meilleures étudiantes inscrites en Sciences et Technologie s’inscrit dans le cadre de la promotion du genre et pour mettre fin au tabou selon lequel, la science et la technologie sont réservées au sexe masculin.

« Notre vision est de contribuer à l’autonomisation des étudiantes scientifiques pour leur éviter des offres qui se terminent par des grossesses non désirées. Mais surtout encourager le maximum de jeunes filles à s’inscrire dans la filière Sciences, Technologies, Ingénieries et Mathématiques, pour obtenir l’équilibre de compétences en quantité et en qualité en vue de l’égalité homme et femme » informe Dr Sangaré Yaya, Secrétaire Exécutif du FONSTI.

Le Professeur Adama Diawara, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a, quant à lui, traduit sa reconnaissance, au FONSTI, PASRES et à la Direction des Œuvres Universitaires, de la Vie Associative et du Genre, pour avoir initié cette célébration de l’excellence.

« Une célébration de l’excellence qui contribue à la réalisation de la vision du gouvernement d’aboutir à un enseignement supérieur performant, compétitif, tourné vers l’employabilité et une recherche scientifique d’excellence au service du développement de la Côte d’Ivoire » affirme-t-il.

Ces cinq dernières années, la Côte d’Ivoire a enregistré respectivement 29% et 20% de filles dans les filières sciences et technologies et les sciences dures (Mathématiques, Physiques…) sur les 41% de filles parvenues à l’enseignement supérieur.

Des chiffres bien loin de la configuration féminine qui est estimée à 48% de la population nationale. Une tendance que veut améliorer le trio FONSTI, PASRES et à la Direction des Œuvres Universitaires, de la Vie Associative et du Genre.

LAWANI Babatundé

 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Enseignement supérieur : 125 cadres africains nouvellement diplômés du CAMPC

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)