Côte d‘Ivoire / Invention et innovation : La Fédération va créer des « success stories » pour développer la filière

Boni Julie Yolande, recevant son trophée de meilleur inventeur de l‘année des mains du Consule d‘Israël en Côte d‘Ivoire


Boni Julie Yolande est l’inventeur de l‘année en Côte d’Ivoire. Elle a remporté le grand prix d‘Israël, à l‘issue de la 3è édition de Abidjan Innova, le salon de l‘invention et de l‘innovation, tenue du 25 au 27 mars 2021. Cette femme a retenu l‘attention du jury pour avoir produit une infusion de cacao et l‘enrobée de fèves de cacao aux différentes saveurs.

« L‘étape suivante est de passer à l‘industrialisation mais ce n’est pas une mince affaire. Arriver au stade où nous sommes aujourd’hui n’a déjà pas été facile. Peut-être qu’avec ce prix, les partenaires vont nous accompagner » soutient-elle entre joie et foi.

Comme Yolande, Charles Abycè, inventeur d‘un appareil de prévention contre les accidents de circulation, espère, lui aussi, décroché le sésame pour passer à une production à grande échelle et répondre au besoin de son marché.


Charles Abycè et son invention dotée d’un système anticollision et d‘une caméra hybride qui donne la distance qui sépare deux véhicules et…


« Nous avons des commandes en France, aux Etats-Unis, au Bénin, en Côte d‘Ivoire et un peu partout en Afrique. La question du financement est notre grande difficulté. Elle est vraiment épineuse » avoue ce jeune ivoirien diplômé en Sciences Economiques et de Gestion.

Si ces acteurs évoquent le même obstacle à l‘envol de leur filière, d‘autres avancent le manque de programme scolaire pour susciter, dès le bas-âge, un intérêt pour l’invention et l’innovation. Certains observateurs parlent même de non-attachement de l’ivoirien pour les fabrications locales, ce qui engendre le problème de consommation intérieure. Sans compter la contrefaçon qui, parfois au vu et au su de tous, « tue » l’industrie nationale.


…livre un message pour éviter les accidents de proximité comme ici à l‘image


Malgré tout, la Fédération des Inventeurs et Innovateurs de Côte d’Ivoire, FEDINCI, se veut optimiste et entend créer, à tout prix, des champions nationaux. Des modèles de réussite qui, par la suite, vont tirer toute la filière vers le haut.

« Nous allons, à travers l‘Agence de Gestion de l’Invention et de l‘Innovation, mutualiser nos forces et faire en sorte que certaines inventions deviennent des success stories et qu’elles soient des sources de revenus financières reconnues, ici comme ailleurs. Ainsi, on pourra compter des inventeurs et innovateurs parmi les riches en Côte d‘Ivoire et cela va susciter un engouement pour la filière, comme ça été le cas au football et à la musique », révèle Coulibaly Pierre Jibril, Président de la FEDINCI.

A côté de cette initiative, la Fédération des Inventeurs et Innovateurs de Côte d’Ivoire se dit engager à poursuivre le lobby et la négociation pour se faire comprendre des politiques, des investisseurs et autres partenaires financiers et accepter des populations pour la valorisation de l’invention et l‘innovation.

LAWANI Babatundé



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Entreprise : Ahmed Cissé, PCA de Moov-CI, élevé au grade de commandeur de l’ordre national

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)