Côte d’Ivoire / Foncier rural: Les propositions de la société civile pour plus de sécurité

Une vue des participants à la 1ère édition du Forum National du Foncier Rural

 

La première édition du Forum National du Fonicer Rural s’est tenue ce mardi 19 janvier à la Chambre de Commerce et d’Industrie à Abidjan. Cette initiative de Alerte Fonicer vise à mener des reflexions pour une sécurisation foncière en Côte d’Ivoire à travers le développement d’une gouvernance inclusive, consensuelle et durable de la question.

Ainsi, après plusieurs échanges, cette plateforme de la société civile dédiée au foncier, à proposer de revisiter la politique pré et post coloniale pour opérer au besoin des réformes structurelles en lien avec l’ensemble des parties prenantes du secteur.

 Aussi, a t-elle invité les autorités à mettre en place un observatoire sur la gouvernance foncière en milieu rural et établir une réglementation qui encadre les transactions sur les terres dépourvues de certificate foncier.

Alerte Foncier a souhaité également le renforcement des capacités des acteurs locaux de la gouvernance foncière rurale aux bonnes pratiques contractuelles et à l’archivage de la documentation.

La pression sur les ressources foncières, de plus en plus forte du fait de la croissance démographique, de la dégradation des terres, de l’urbanisation et du changement climatique, contribue à l’amenuisement des tenures foncières et suscite des conflits intrafamiliaux et intercommunautaires.

Pour Sena Kwaku Adessou, Président de cette organisation, «les enjeux de la problématique foncière figurent parmi les défis majeurs de la reconstruction du tissu social et de l’instauration d’une paix durable en Côte d’Ivoire».

 « A la croisée des enjeux de la cohésion sociale, de développement et de la souveraineté alimentaire, le foncier est un sujet complexe et sensible en Côte d’Ivoire, comme dans d’autres parties du monde », renchérit Isabelle Manimben, la responsable du service Afrique de CCFD-terre Solidaire.

La terre représente un facteur essentiel de production dans un pays à fort vocation agricole comme la Côte d’Ivoire. Bien plus qu’une marchandise, elle recèle l’identité, relie aux ancêtres et porte une forte dimension spirituelle.

La sécurisation foncière des agricultures familiales, par exemple, passe par la reconnaissance de la pluralité des droits fonciers, des droits coutumiers, de la légitimité des droits des communautés sur leurs terres. Cela implique, par ailleurs, la reconnaissance des pratiques locales de gestion des terres.

 

LAWANI Babatundé 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Les PME instruites sur les bonnes pratiques de gestion pour bénéficier des fonds Covid

Côte d’Ivoire / Transport maritime : Stéphane Eholié, à la tête du Bureau de Gestion de la Main d’Œuvre Dockers (BGMOD)

Côte d’Ivoire / Entreprise : Ahmed Cissé, PCA de Moov-CI, élevé au grade de commandeur de l’ordre national