Côte d’Ivoire / Journée de la femme: DynExcAfrica sonne la cloche à la clôture du marché de la BRVM

Fognon Maimouna, Présidente fondatrice de l’ONG DynExcAfrica, clôture le marché de la BRVM à travers plusieurs sons de cloche le 6 mars 2020

C’est un fait inhabituel qui s’est produit ce vendredi 6 mars au siège de la BRVM et du DC/BR à Abidjan. L’ONG DynExcAfrica a sonné la cloche à la clôture du marché de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières, BRVM, et du Dépositaire Central-Banque de Règlement, DC/BR, par anticipation à la célébration de la Journée Internationale des Droits de la Femme.
Depuis quelques années, l’institution financière sous-régionale, à l’instar de 75 autres places boursières à travers le monde, commémore l’évènement à travers le concept « Ring the Bell for Gender Equality » (Faire sonner la cloche pour l’égalité du genre). 
Dynamique Excellence d’Afrique est une organisation non gouvernementale qui promeut la culture de l’excellence chez les jeunes filles scolarisées des quartiers populaires par la vulgarisation de la Sciences, la Technologie, l’Ingénierie et les Mathématiques.
« Le choix de l’ONG DynExcAfrica ne s’est pas fait au hasard. Il reste dans le cadre de la vision stratégique de la BRVM et du DC/BR qui prônent l’excellence et mettent la technologie au cœur de leur développement futur », justifie Edoh Kossi Aùenounvé, Directeur Général de la BRVM et du DC/BR.
Avant d’ajouter que « l’égalité du genre ne se décrète pas, elle se prépare. Cette préparation consiste à donner des chances égales aux jeunes filles et aux jeunes hommes afin de pouvoir lutter, compétir et se réaliser à l’âge adulte ».

Les jeunes filles de l’ONG DynExcAfrica au siège de la BRVM

Des jeunes filles du Lycée Moderne d’Abobo, membres de l’ONG ont émerveillé toute l’équipe de la BRVM, présente pour l’occasion, avec plusieurs projets technologiques, allant de la fabrication d’un drone, à la conception d’une maison intelligente, un robot, un ventilateur batéo et une application pour le suivi d’une grossesse, jusqu’à son terme.
Pour Fognon Maimouna, Présidente fondatrice de l’ONG, « la technologie est un secteur où les femmes sont peu représentées. Si nous voulons la parité alors les femmes doivent être aussi compétentes que les hommes dans tous les secteurs. Nous accompagnons également ces jeunes filles au niveau linguistique, parce qu’au-delà de la technicité il faut qu’elles puissent avoir des aptitudes à s’exprimer et écrire correctement». 
Pour matérialiser leur engagement à la promotion du genre, la BRVM et le DC/BR promettent d’accroitre le nombre d’administrateurs féminin au sein des conseils d’administration, impliquer des femmes dans les nouveaux métiers de la finance, mobiliser et motiver les sociétés cotées et les acteurs du marché à faire de même pour plus de femmes aux postes de direction.

LAWANI Babatundé



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »