Afrique / Santé : Un emprunt obligataire social de 3 milliards de dollars lancé pour combattre le coronavirus

(Photo d'archives utilisée à titre d'illustration) A droite: Akinwumi Adesina, Président du Groupe de la Banque Africaine de Développement et Macky Sall, Président du Sénégal / Crédit photo: The Africa Report

La Banque Africaine de Développement, BAD, a levé un montant de trois milliards de dollars sur les marchés financiers internationaux à travers un emprunt obligataire social pour atténuer les effets de la pandémie de Covid-19 sur la vie des populations africaines et les économies du continent.
Cette émission qui porte un coupon de 0,75%, et une échéance de trois ans, a bénéficié d’un carnet d’ordres de très grande qualité de plus de 4,6 milliards de dollars. Elle est aujourd’hui le plus gros emprunt social en dollars américains, n’ayant jamais été placé par un émetteur sur les marchés financiers internationaux. Elle représente aussi le plus gros emprunt global de référence jamais émis par la Banque africaine de développement.
Dénommé « Combrattre Covid-19 », cet emprunt est une des initiatives du Groupe de la Banque africaine de développement pour apporter des réponses flexibles visant à réduire les graves effets économiques et sociaux de la pandémie de Covid-19 sur ses pays membres régionaux et sur le secteur privé africain.
« Cette émission obligataire « Covid-19 » de trois milliards de dollars est la première partie de notre réponse globale qui fera l’objet d’une prochaine annonce. Nous sommes là pour l’Afrique et nous apporterons rapidement un soutien important au continent » a déclaré Akinwumi Adesina, président du Groupe de la Banque africaine de développement.
Les cas de patients infectés par le virus ont été lents à se manifester en Afrique, mais le Covid-19 se propage rapidement et a contaminé près de 3 000 personnes dans 45 pays, mettant sous forte pression des systèmes de santé déjà fragiles.
Des milliards de dollars sont nécessaires pour venir en aide aux pays africains touché par la pandémie. Des mesures d’urgence, ont déjà été lancées par les pays, allant dans certains cas jusqu’à l’arrêt des activités économiques, afin de freiner la propagation du virus. Partout dans le monde, des entreprises sont fermées et les travailleurs sont rentrés chez eux. Ce qui a eu pour effet de perturber les chaînes d’approvisionnement, le commerce et les voyages, et d’entraîner l’économie mondiale vers la récession.

LAWANI Babatundé









Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »