Côte d’Ivoire / Société: Les élèves font parler le cœur à travers le programme de solidarité et de partage

Remise du timbre de l’année à Kandia Camara, ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle


Après une première expérience en 2019, le Programme National de Solidarité et de Partage vient d’être relancé par la Direction de la Vie Scolaire, sous la tutelle du ministère en charge de l’Éducation Nationale, ce lundi 3 février au Centre National du Matériel Scientifique à Abidjan.
Chaque élève du primaire est invité à lever une cotisation de 100 francs CFA, après une épargne de 5 francs CFA sur leurs argents de poche. Le montant collecté devrait servir à assister certains de leurs camarades en situation de handicap ou issus de familles modestes, à travers des dons en vivre et nature, des fauteuils roulants, des lunettes pharmaceutiques, comme ce fut le cas à l’édition précédente. Une éducation à la culture de l’épargne et surtout un acte de portée sociale matérialisés par la remise d’un timbre à chaque élève donateur.
« Grâce au Programme de Solidarité et de Partage, nous rendons heureux les enfants et leurs parents en difficulté. Si demain, nous voulons des citoyens solidaires et qui ont à cœur le partage, c’est aujourd’hui, dès le bas âge que nous devons leur inculquer ces valeurs » a dit Kandia Camara, ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle.
Les résultats de ce deuxième Programme National de Solidarité et de Partage vont être présentés au Forum National de l’Éducation Entrepreneuriale, prévu du 3 au 5 décembre. Ce forum se veut le bassin de célébration des réussites entrepreneuriales en milieu scolaire et le champ de démonstration du génie, du talent et du leadership des jeunes entrepreneurs scolaires.
« Le choix du gouvernement de donner à chaque enfant ivoirien une culture entrepreneuriale est salutaire. Il porte l’enjeu de lui donner l’autonomie et la capacité de se prendre en charge dans ce nouveau monde caractérisé par la culture du numérique, le changement climatique et le virtuel » affirme Effimbra Nicolas, Directeur de la Vie Scolaire et Coordonnateur National de l’Education Entrepreneuriale.
Pour Kandia Camara, les entrepreneurs chevronnés doivent prendre une part active dans ce processus. « Recevez nos jeunes pouces et coacher les. Donnez-leur les possibilités de construire de nouvelles compétences en les orientant vers les ressources qu’ils pourraient exploiter dans le cadre de leur projet. Disposez-les à concevoir des stratégies pour exploiter les idées novatrices » les a-t ‘elle exhortés.
En 2019, le premier Forum National de l’Éducation Entrepreneuriale a ressemblé 3000 participants venus observer le savoir-être et le savoir-faire des élèves, à travers 500 micro-entreprises sélectionnées dans divers projets notamment le social, l’artisanat, le sport, l’agriculture, l’élevage, l’hygiène, l’assainissement, l’embellissement, l’industrie, le commerce, les TIC, l’innovation, l’invention, la recherche et l’artistique.

LAWANI Babatundé





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »