Chine / Santé: Le Coronavirus, principale menace pour les économies africaines

 
Emmanuel Pinto Moreira, Directeur Pays des Économistes à la BAD, le jeudi 27 février à l’Université Félix Houphouët-Boigny, abritant le siège du CAMPC

Le plus important risque externe, aujourd’hui, à l’économie africaine est principalement le Coronavirus. Une menace classée en tête, avant même le risque que constitue la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. C’est ce que révèle le dernier rapport élaboré par le Département des Économies Pays de la Banque Africaine de Développement.
En conférence ce jeudi 27 février au Centre Africain de Management et de Perfectionnement des Cadres, CAMPC, à Abidjan, Emmanuel Pinto Moreira, Directeur Pays des Économistes à la BAD a énuméré cinq canaux par lesquels, l’Afrique peut être impactée par cette épidémie.
Pour cet ancien Économiste Principal Régional pour le Moyen Orient et l’Afrique du Nord, le Coronavirus présente le risque de la baisse de la demande chinoise. Et cette baisse peut entrainer une chute des exportations des pays africains vers la Chine.
« Les pays comme le Gabon et la Côte d’Ivoire dépendent fortement des exportations vers la Chine. Le Sud Soudan exporte 95% de ses produits dans ce pays d’Asie. De même que un tiers des exportations du Congo Brazzaville », illustre-t-il.
Le Tourisme africain retient également son souffle face à la rapide expansion de ce virus.  Sur la question, Emmanuel Pinto Moreira affirme que le Seychelles, la Tanzanie et le Kenya tirent une importante manne financière de l’arrivée des touristes chinois. Cette situation n’est donc pas loin d’affecter le déficit budgétaire de ces pays.
Ce rapport montre que l’Afrique du Sud, très connectée à la Chine, n’est pas à l’abri des difficultés, si les flux financiers venant de Pékin sont impactés. Tout comme les investissements directs étrangers, qui devraient, eux aussi, être au ralentissement.
« Les chinois investissent énormément dans nos pays, en Côte d’Ivoire, au Bénin où la Chine est devenue le principal partenaire. Plusieurs contrats sont déjà en train d’être remis en cause » révèle Emmanuel Pinto Moreira.
Pour terminer, le Département des Économies Pays de la Banque Africaine de Développement estime que la faiblesse des systèmes de santé en Afrique fait du continent l’un des plus menacés par le Coronavirus. Avant d’inviter les pays africains à véritablement se préparer, pour parer, au mieux, à toute éventualité.

LAWANI Babatundé



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »