Afrique / Finance: La BAD réfute les dires du Président de la Banque mondiale sur le profil de la dette du continent

Akinwumi Adesina, Président de la BAD ( Photo d’archive utilisée à titre d’illustration)

Dans un communiqué publié, ce vendredi 14 février, la Banque Africaine de Développement a démenti les propos du président de la Banque mondiale, David Malpass, faisant état de ce que " certaines banques multilatérales de développement, dont la BAD, ont tendance à octroyer trop facilement des prêts. Ce qui aggrave les problèmes d’endettement du continent".
Pour la Banque Africaine de Développement, " ces propos sont inexacts et ne sont pas fondés sur des faits. Ils mettent en cause l’intégrité de la Banque, discréditent ses systèmes de gouvernance et insinuent à tort qu’elle fonctionne selon des normes différentes de celles de la Banque mondiale. Une telle idée va à l’encontre de l’esprit du multilatéralisme et de notre travail de collaboration".
Rappelant, au passage, qu'elle (la BAD) est respectueuse de normes mondiales très élevées de transparence, comme révèle le rapport de 2018 de Publish What You Fund, qui la classe 4e institution la plus transparente au monde.
Pour ce qui est des pays décrits comme étant « lourdement endettés », la Banque dit suivre de près la tendance à l’aggravation de la dette. Toutefois, « il n’existe pas de risque systémique de surendettement », soutient-elle.
Selon les Perspectives économiques en Afrique 2020, au 30 juin 2019, la dette publique totale du Nigeria se chiffrait à 83,9 milliards d’USD, en hausse de 14,6 % par rapport à l’année précédente. Cette dette représentait 20,1 % du PIB, contre 17,5 % en 2018. Sur le montant total de la dette publique, la dette publique intérieure s’élevait à 56,7 milliards d’USD, tandis que la dette publique extérieure était de 27,2 milliards d’USD (soit 32,4 % de la dette publique totale).
La dette publique de l’Afrique du Sud était estimée à 55,6 % du PIB en 2019, contre 52,7 % en 2018. L’Afrique du Sud contracte l’essentiel de ses emprunts au niveau national, la dette publique extérieure ne représentant que 6,3 % du PIB du pays.

LAWANI Babatundé et Sercom BAD



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »