Côte d’Ivoire / Littérature : Mathieu Kadio-Morokro, un chef traditionnel à la tête d’un empire pétrolier

« Jusqu’au bout du rêve » une biographie signée Agnès Kraidy et Zio Moussa et publiée par les Éditions du CERAP

« Jusqu’au bout du rêve », ou une succès story à l’ivoirienne. Cet ouvrage, présenté officiellement le jeudi 9 janvier à Abidjan, raconte les 70 ans de vie de Mathieu Kadio-Morokro, fondateur de Petro Ivoire.
Cette histoire, contée sous la plume de Agnès Kraidy et Zio Moussa, est principalement à l’attention des jeunes d’aujourd’hui et de la future génération. Pour ces journalistes-écrivains « la vie de Mathieu Kadio-Morokro peut inspirer une jeunesse en quête de repères, de modèles et de sources d’inspiration, quelque fois».
D’une lignée royale, ce self-made man se plait dans ses apparats de chef de la localité d’Affalikro à l’est du pays, et force l’administration dans son costume de Président du Conseil d’Administration d’une entreprise classée 3è distributeur d’hydrocarbure en Côte d’Ivoire.
Après ses études secondaires au Lycée Classique d’Abidjan, de la promotion de Daniel Kablan Duncan, Vice-président de Côte d’Ivoire, le jeune Mathieu s’envole pour la Belgique pour le parcours universitaire. A son retour, il rêve d’enseigner à l’Université d’Abidjan mais le secteur privé lui ouvre ses portes, où il fait ses preuves.

(A droite) Daniel Kablan Duncan, Vice-président de la Côte d’Ivoire et Maurice Bandama, Ministre de la Culture et de la Francophonie (A gauche), en compagnie de Mathieu Kadio-Morokro, Fondateur de Petro Ivoire


Parti d’un poste de direction à Shell, Mathieu Kadio-Morokro, se lance dans l’entrepreneuriat en 1994. Il était alors âgé de 51 ans. 25 ans après, Petro Ivoire compte 70 stations-services reparties dans tout le pays. Et s’est hissé au premier rang de distributeur de gaz emballé. Rien n’était, pourtant, gagner d’avance, dans un univers dominé par les multinationales.
« C’est un grand homme qui s’est fait de lui-même. Il a développé la valeur d’honnêteté, des vertus de persévérance et de travail acharné pour bâtir une grande entreprise dans le difficile domaine de l’or noir », résume Zio Moussa, au détour d’une dédicace. Sans manquer de verbes, Agnès Kraidy préfère jouer la carte de la brièveté. « Il est généreux. Et la générosité est la valeur qui permet de donner, de partager », dit-elle.
Sans doute, cette valeur l’amène à prendre le risque de quitter sa zone de confort et abandonner les avantages d’un poste de directeur, pour se lancer dans une aventure entrepreneuriale. Un sacrifice de soi pour offrir des emplois aux autres.
A plus de 70 ans aujourd’hui, Mathieu Kadio-Morokro continue de vivre son rêve, comme au premier jour. Et il ira jusqu’au bout, tant que le souffle de la vie bat en lui, toujours avec ses armes, le courage, la détermination. Et même après, à travers son fils, Sébastien, Directeur Général de Petro Ivoire. Tant mieux, si cette vie, ce rêve devenu réalité, peut servir d’exemple et inspirer.

LAWANI Babatundé




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »