Côte d’Ivoire / TIC : Les sociétés d’assurance menacées par de nouveaux acteurs

De gauche à droite : Saliou Bakayoko (Président de l’ASACI), Coulibaly Habib (Directeur Général de SIIN), Touré Fama et Gouedou Elie Ousmane (PCA et DG de la MATCA)


« Aujourd’hui la menace est claire. La menace, c’est les nouveaux entrants que sont les fintech et les GAFA, Google, Apple, Facebook et Amazone. Ces acteurs ont des plateformes numériques qui permettent de faire l’assurance mieux que nous. Le défi pour nous, c’est de revoir notre business modèle, autour de plateformes numériques, en mettant le client au centre de nos opérations et le satisfaire ».
Ces quelques lignes traduisent l’inquiétude de Saliou Bakayoko, président de l’Association des Sociétés d’Assurance de Côte d’Ivoire, ASACI, à l’issue du panel portant sur « la digitalisation des services d’assurance, quelles implications et enjeux ? » le 13 novembre dernier à Abidjan. Un panel organisé à l’occasion de la célébration des trentenaires de la Mutuelle d’Assurance des Taxis Compteurs d’Abidjan, MATCA.
Une récente étude de FinAfrique Research révèle qu’au 31 octobre 2019, sur 33 sociétés d’assurance en activité sur le marché ivoirien, 24 disposent d’un site internet. 5 d’entre elles ont une application mobile et 7 offrent un espace client en ligne. 12 de ces sociétés sont présentes sur les réseaux sociaux et seulement 2, sur les 33, permettent une souscription en ligne.
Le Cabinet Conseil en banque, finance et assurance, note qu’aucune société n’a encore digitalisé toute la chaine de valeur de l’assurance, de la souscription jusqu’au paiement du sinistre, en passant par la gestion des clients. Et conclut, par conséquent, une faible maturité en termes de digitalisation des sociétés d’assurance du marché.
Pour les 33 sociétés d’assurance exerçant en Côte d’Ivoire, le message est sans ambiguïté: s’adapter au digital ou disparaitre. Et pour étayer son assertion, Saliou Bakayoko, par ailleurs Directeur Général de SUNU Assurance Côte d’Ivoire, cite des exemples bien connus que sont Uber, Blablacar et Airbnb.
« Uber est le plus grand propriétaire de taxis au monde sans avoir un seul taxi. Seulement il dispose d’une plateforme digitale qui met en relation le client et le véritable propriétaire de taxi. De même pour Blablacar et Airbnb qui sont respectivement les plus grands transporteur et hôtelier au monde sans toutefois avoir une voiture et un hôtel » dit-il.
Au-delà l’assurance, les statistiques montrent qu’avec l’avènement du numérique, 8 entreprises sur 10 ont disparu parce qu’elles n’étaient pas préparées. Pour éviter ce sort à ses adhérents, l’ASACI a signé une convention avec la Société Ivoirienne d’Intelligence Numérique, SIIN, pour contribuer au développement de l’assurance par le digital, à travers une plateforme qui intègre de nouvelles conditions de sécurité notamment la protection des données à caractère personnel.
Pour Coulibaly Habib, Directeur Général de SIIN, la digitalisation est une opportunité à saisir par l’ASACI pour augmenter le taux de pénétration de l’assurance, estimé entre 1 et 2%. Non sans justifier ses propos.
« A part les pays mûrs en Europe et en Amérique, le Kenya est une parfaite illustration en Afrique. Le paiement mobile y est né. Grâce à l’innovation technologique, le pays est devenu la troisième plus grande place d’assurance du continent en terme de collecte de primes, après l’Afrique du sud et le Maroc, devant tous les 14 pays de la zone CIMA réunis », soutient-il.

LAWANI Babatundé



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »