Afrique de l'Ouest / Finances: Les avantages fiscaux dans l'UEMOA vont être revus par les États membres

Des délégués des administrations fiscales des 8 pays de l'UEMOA, représentés à cet atelier qui s'achève le 11 Octobre


L'atelier régional sur l'évaluation des dépenses fiscales s'est ouvert ce mardi 8 octobre à Abidjan. Quatre jours d'échange et de partage d'expérience sur la transition fiscale pour améliorer l'intégration sous-régionale à travers le renforcement de mécanismes de coordination dans les États membres de l'UEMOA.
Confrontés à de nombreux défis économiques et sociaux, ces pays espèrent trouver des stratégies pour optimiser les recettes de la fiscalité intérieure. Dans ces États, cependant, les exonérations fiscales sont très souvent considérées comme des facteurs de contre-performance des administrations fiscales. Une situation qui les amènent à mobiliser plus de recettes domestiques.
En 2016, les montant des exonérations fiscales se sont établis à 329 milliards FCFA en 2016, 359 milliards FCFA en 2017 et 341 milliards FCFA en 2018 en Côte d'Ivoire. Ces chiffres représentent un peu plus de 10% des recettes totales mobilisées et 1,4% du PIB à ces différentes périodes.
"Face à ces pertes de recettes dues aux dépenses fiscales, il est important de disposer d'information pertinentes, en vue d'apprécier à sa juste valeur, l'impact à la fois budgétaire, économique et social des avantages fiscaux que l'État accorde à certains entreprises, à certains secteurs d'activité ou à certaines catégories de la population" a affirmé Ouattara Sié Abou, Directeur Général des Impôts de Côte d'Ivoire.
Cet atelier se tient dans un contexte marqué par la volonté des autorités de l'UEMOA de rationaliser les dépenses fiscales pour améliorer le niveau de mobilisation des recettes fiscales dans les États membres.
Une volonté matérialisée par l'adoption en Conseil des Ministres de l'UEMOA, le 21 juin 2019, d'un plan d'actions pour la mobilisation optimale des recettes fiscales en vue de consolider l'espace budgétaire des États membres et de leur permettre d'effectuer les dépenses d'investissement nécessaires à la mise en œuvre des plans de développement économique et social.

LAWANI Babatundé

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »