Côte d'Ivoire / Tourisme : Les étoiles des hôtels, vieilles de 30 ans pour la plupart, ne reflètent plus la réalité ( FENITOURCI)

Ces membres de la FENITOURCI se donnent les moyens d'être plus compétitifs dans un secteur d'activité très concurrentiel

La Fédération Nationale de l'Industrie Touristique de Côte d'Ivoire, FENITOURCI, a procédé au lancement du programme national de renforcement des capacités des acteurs du tourisme, ce jeudi dans les locaux du Lycée Hôtelière à Abidjan.
Du 29 Août au 17 Septembre prochain, ce sont 150 professionnels des établissements d'hébergement et de la restauration du District d'Abidjan, membres de cette organisation, qui vont réviser leurs cours sur les meilleures pratiques d'hygiène, de la réception dans les hôtels et de la bonne tenue des chambres. Ils devraient aussi améliorer leur niveau d'expression en Anglais pour plus d'efficacité, dans un monde où la langue de Shakespeare est devenue celle des affaires et de la haute administration.
Ce renforcement de capacité, assuré par le Cabinet Groupe Essor, est financé par le Fonds de Développement de la Formation Professionnelle, FDFP, pour améliorer la qualité des services, gage du professionnalisme et de la compétitivité dans ce secteur. Après Abidjan, cette formation va s'étendre à toutes les villes de l'intérieur.
"La qualité de sévices dans nos établissements d'hébergement et de la restauration laisse à désirer. Depuis 30 ans, les hôtels qui s'installent en Côte d'Ivoire se sont attribués des étoiles, sans références. Ce ne sont pas des étoiles attribuées par le ministère du tourisme. Mais dans quels états sont ces hôtels aujourd'hui ? Ces étoiles ne reflètent plus la réalité. Et le ministère est à l'œuvre pour faire les reclassements, en application de la réglementation, à partir des normes validées par Côte d'Ivoire Normalisation", soutient Mamadou Diomandé, Président de la FENITOURCI. Avant de se prononcer sur la révolution numérique qui bouleverse les habitudes au quotidien.
"Dans quelques mois, nous allons initiés d'autres formations pour basculer dans le numérique. Nous voulons faire la formation, nous voulons avoir de la visibilité et nous voulons aussi réussir la transition numérique pour épouser l'ère du digital qui impose aujourd'hui de nouvelles façons d'exercer l'activité touristique", a-t-il ajouté.
Malgré tout, le tourisme se positionne aujourd'hui dans le peloton de tête des industries en Côte d'Ivoire avec une recette estimée à 114 milliards FCFA et une contribution de 6,25% au PIB.
Le pays est même devenu la première destination touristique de la CEDEAO avec 1.800.262 visiteurs enregistrés en 2018 devant le Sénégal avec 1.365.000 visiteurs. Mais reste encore loin derrière le Maroc avec ses 10 millions de visiteurs, la Tunisie 8 millions et l'Égypte 6 millions.

LAWANI Babatundé


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »