Côte d'Ivoire / Sécurité: 25% d'accidents du travail sont liés aux machines

Chaque année, la CNPS paye 8 milliards FCFA comme dédommagement aux accidentés du travail liés aux machines


En Côte d'Ivoire, 25% des accidents du travail sont liés aux machines. Et les mains, constituent le principal siège des lésions avec 38% d'accidents. C'est ce qu'a révélé la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale, CNPS, au cours d'un colloque sur le risque machine ce mercredi à Abidjan.
Selon une étude menée par l'institution entre 2010 et 2015, les machines causent 2660 accidents du travail sur 23770 cas. Elles occupent la troisième place derrière les chutes avec dénivellation et les objets en mouvement accidentel qui comptent respectivement 3360 et 2826 accidents du travail.
Quant aux secteurs d'activité occasionnant le plus d'accidents du travail, l'industrie manufacturière se situe en tête du peloton avec 1349 cas, suivi du commerce, l'agriculture et le secteur du bâtiment et des travaux publics, BTP.
A travers ce colloque, la CNPS se veut avant-gardiste et s'inscrit dans une démarche préventive pour sensibiliser les entreprises sur le risque machine. Et les stratégies de gestion de la santé et sécurité en entreprises.
"La machine est au cœur de la quasi-totalité des activités professionnelles. Pourtant, dans son fonctionnement ou sa mise en marche, elle peut être source d'atteinte à l'intégrité physique des travailleurs et provoquer ainsi des dommages corporels plus ou moins graves dont notamment les coupures, les amputations, les écrasements etc" affirme Mahi Clarisse, Directrice Générale Adjointe Chargée de l'Exploitation à la CNPS.
Des échanges, il en ressort que bon nombres de machines en Côte d'Ivoire sont surannées et ne font pas l'objet d'entretien et de maintenance réguliers. Et de nombreux travailleurs n'ont pas la formation professionnelle requise pour manipuler ses engins. Tous ces facteurs constituent des sources de risques professionnels.
Pour réduire tous ces accidents du travail liés à la machine, il a été recommandé aux autorités de définir une politique nationale réaliste. Une politique prenant en compte les normes internationales de sécurité dans l'utilisation des machines et en assurer la mise en œuvre et le contrôle.
Aux concepteurs, fabricants et fournisseurs, ils ont été invités à intégrer la prévention à la conception et à la fabrication, prévoir des mesures techniques de protection appropriées et garantir la certification. Ils doivent satisfaire aux exigences de sécurité du pays et fournir des manuels d'instruction en langues locales.
Quant aux employeurs et employés, ils sont tenus d'affecter les personnes compétentes aux machines et assurer une formation initiale et continue. Ils ont le devoir de s'assurer de la bonne installation des machines, de leurs entretiens périodiques et réaliser régulièrement l'évaluation du risque. Ils doivent éviter de prendre des risques, signaler toute situation susceptible de présenter un risque, sans ignorer les méthodes de travail sûres.

LAWANI Babatundé


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »