Afrique de l'Ouest / Transport : La Commission de la CEDEAO plaide pour la libre circulation des biens et des personnes

La Commission de la CEDEAO veut faire de la libre circulation le levier d'une intégration réussie dans la sous-région ouest-africaine / Crédit Photo : RFI


Aidée par ses partenaires que sont l'Organisation Internationale pour les Migrants, OIM, la GIZ et le Fonds CEDEAO Espagne sur la Migration, la Commission de la CEDEAO a mené une campagne de plaidoyer et de sensibilisation sur la libre circulation et la migration, du 3 au 6 Août dernier, respectivement au Ghana et en Côte d'Ivoire.
Cette campagne a débuté par une réunion à Elubo, première ville ghanéenne, à la frontière de Noé, au sud-est de la Côte d'Ivoire. Des forces de l'ordre ivoirienne et ghanéenne y ont été invitées pour entamer une série de réunion devant aboutir à une méthode commune de travail pour faciliter la libre circulation des biens et des personnes dans la sous-région. Une rencontre à laquelle a pris part la Confédération des Syndicats de Chauffeurs Routiers de l'Afrique de l'Ouest, CSRAO.
Après Noé, la délégation de la CEDEAO a mis le cap sur Abidjan. Où elle a organisé des sessions de sensibilisation des administrations et des acteurs du transport sur les avantages de la carte d'identité biométrique de la CEDEAO, l'harmonisation du permis de conduire de la CEDEAO et bien d'autres sujets en lien avec la libre circulation.
L'objectif de cette campagne de plaidoyer et de sensibilisation sur la libre circulation des personnes et des biens est de faire de l'intégration une réalité au sein de la zone CEDEAO. Elle entend également soutenir la mise en œuvre réussie de la vision 2020 de la CEDEAO, à savoir transformer la CEDEAO des États en une CEDEAO des peuples.
En 1979, les États membres de la CEDEAO ont adopté le protocole sur la libre circulation des biens et des personnes. 40 ans après, cet ambition n'est pas totalement effective à cause des obstacles tels les tracasseries routières, le non respect des droits du voyageurs et le harcèlement aux postes frontières.

LAWANI Babatundé


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »