Monde / Agriculture : Le Cameroun au Conseil International Consultatif du Cajou "pour booster son économie agricole "

Pour le Cameroun, la filière cajou est une nouvelle niche de croissance, de création d'emplois et de lutte contre la pauvreté

Le Cameroun devient le 10è membre du Conseil International Consultatif du Cajou, CICC. Mandaté par le Président Paul Biya, Gabriel Mbairobe, ministre de l'Agriculture et du Développement rural a signé la convention portant adhésion du Cameroun, ce mercredi 10 juillet à Abidjan.
D'ici 2040, ce pays, une des locomotives de l'Afrique centrale ambitionne d'être visible sur le marché international du cajou, avec une vente annuelle d'au moins 150.000 tonnes de noix de cajou et 60.000 tonnes d'amendes de cajou de bonne qualité.
Pour le ministre camerounais de l'Agriculture et du Développement rural, cette adhésion va permettre de "bénéficier du partage d'expérience et de l'expertise des autres membres de l'organisation, suffisamment avancés comme la Côte d'Ivoire " pour atteindre cet objectif de faire de la filière cajou, un des principaux levier de son développement agricole. Et souhaiter de ce pays " un accompagnement dans la mise en place de la filière, la mise à disposition de semences de haute qualité et la coopération entre nos instituts de recherche".

"Avec l'adhésion du Cameroun, le CICC prend une dimension continentale. Cette adhésion vient récompenser les efforts de la Côte d'Ivoire, engagée dans l'intégration régionale travers la mise en place et l'opérationnalisation de cette organisation internationale de la filière cajou" s'est félicité Souleymane Diarrassouba, ministre ivoirien du Commerce, de l'Industrie et de la Promotion des PME.
Créé en Novembre 2018, le Conseil Consultatif du Cajou, CICC, est une organisation internationale chargée de promouvoir le développement durable du Cajou, qui profite à tous les acteurs, dans le monde. Avec pour objectif de doter les pays producteurs d'un cadre de concertation capable de soutenir la production et l'industrie de l'anacarde.
Le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le Ghana, la Guinée Bissau, la Guinée Conakry, le Sénégal, le Mali, le Togo et aujourd'hui le Cameroun sont les 10 pays membres de cette institution basée à Abidjan.

LAWANI Babatundé


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »