Côte d’Ivoire/ Sécurité : La Centrale Thermique d'Azito s’exerce à la circonscription rapide d’incendie à travers son P.O.I

Les agents de la Centrale Thermique et les soldats du feu à pied d’œuvre pour venir à bout du sinistre  

Ce mardi 30 juillet à Abidjan, la Centrale Thermique d'Azito a vécu une ambiance toute particulière. Aux alentours de 9 heures 25 minutes, une alerte au feu a été déclenchée, suite à un déversement d’huile au compartiment de sa turbine à vapeur. Après évacuation du personnel au point de rassemblement, cette entreprise productrice d'électricité a, urgemment, déployé son Plan d'Opération Interne, P.O.I.
6 minutes plus tard, un détachement des sapeurs-pompiers militaires est déjà sur les lieux pour porter mains fortes aux équipes internes de sécurité afin de maîtriser, au plus vite, l’incendie et limiter au mieux les dégâts. Ils ont été rejoints plus tard par le Service d'Aide Médicale Urgente, SAMU, le Centre Ivoirien Anti-Pollution, C.I.A.POL, la Police et la Gendarmerie.

Les blessés sont évacués...

...et pris en charge par les secours

A 9 heures 57 minutes exactement, le sinistre est maîtrisé. Le bilan fait état de 3 victimes, dont une inconsciente, rapidement prises en charge par les sapeurs-pompiers militaires. Cet incendie a également causé l’arrêt de la turbine à vapeur. Sans toutefois impacter la capacité de production de cette Centrale Thermique.
Si vous ne l’avez pas encore deviné, tout ce qui précède n’est qu’une simulation. Ce Plan d’Opération Interne vise à évaluer aussi bien les procédures de situations d’urgence que la capacité des agents en cas de sinistre. Un exercice annuel obligatoire à toute entreprise susceptible d'être victime d'un important incendie.

Honorat Boua, Directeur Général d’Azito O&M, ( en tee-shirt blanc) est lui-même sur le terrain pour s’assurer du bon déroulement de l’opération

« Cet exercice est pour nous l’évènement le plus important de l’année. Sans la préservation de notre outil de travail, sans la sécurisation de notre environnement, de nos agents et de nos voisins, notre activité ne peut pas continuer » affirme Honorat Boua, Directeur Général d’Azito O&M.
Avant d’ajouter que « Azito joue un rôle majeur dans le dispositif électrique de la sous-région parce qu’il abrite des installations de la Centrale Thermique, la Compagnie Ivoirienne d’Electricité, Foxtrot et de PETROCI. Quand ce site est menacé, ce n’est pas la Côte d’Ivoire seulement qui est en danger mais toute la sous-région. Voilà pourquoi Azito a été classé comme un site stratégique par le Conseil National de Sécurité ».

Le CIAPOL veille au respect des règles environnementales en vigueur en Côte d’Ivoire et voir l’impact de cet exercice sur l’environnement

La Centrale thermique d'Azito est une entreprise qui produit 35% de l'électricité consommée aux heures de pointe en Côte d'Ivoire. Deuxième force énergétique du pays, elle produit aujourd’hui 420 Mégawatts et devrait bientôt passer à 450 Mégawatts. D’ici deux ans, avec 250 Mégawatts supplémentaires, sa capacité va être portée à 700 Mégawatts. Ce qui fera d’elle, la plus grande Centrale de la Côte d’Ivoire.

LAWANI Babatundé





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »