Côte d'Ivoire / Sport: La lutte africaine en plein développement

De gauche à droite : Dan Saleh et Yacouba Adamou

En Côte d’Ivoire, la lutte du Ramadan 2019 vient de rendre son verdict. Yacouba Adamou (en maillot de Barcelone) a battu en finale Dan Saleh (torse nu), deux lutteurs venus tout droit du Niger, ce mercredi 5 Mai à Abidjan.
Le vainqueur, originaire de Niamey, est reparti avec un trophée, une médaille en or et une enveloppe d'un millon de francs CFA. Tandis que le finaliste malheureux, de la région d'Agadez, empoche la somme de 500. 000FCFA, un trophée et une médaille en argent.
La lutte, apparemment disputée, entre Dan Saleh et Yacouba Adamou

La bataille fut longue, le suspens intense, dans une arène du Parc des sports de Treichville en pleine ébullition. Cris du public, son assourdissant de tambour, incantations, tout était réunit pour donner un cachet spécial à cette compétition, facteur de cohésion sociale et d'intégration des peuples.
La lutte africaine, c’est avant tout une affaire de gros muscle et de force physique. Mais, c’est surtout faire preuve d’intelligence et maitriser les techniques et tactiques de ce sport pour venir à bout de son adversaire. Chose réussie par Yacouba Adamou devant plusieurs athlètes venus du Niger, du Mali, du Burkina Faso, du Sénégal et de la Côte d'Ivoire.
Le trio gagnant de la lutte Ramadan 2019

Si le spectacle offert par ces lutteurs est beau, la cagnotte elle, est bien maigre pour attirer les jeunes, comme c’est le cas au football. La raison, la quasi absence de sponsors et de partenaires pour accompagner le développement de la lutte africaine en Côte d'Ivoire.
'' Ce sport draine du monde. Nous finançons cette compétition sur fonds propres. Et à ce jour, nous avons un seul sponsor. Ce qui n'est pas suffisant. Nous demandons un accompagnement de l'État et des entreprises privées telles les banques, les compagnies de téléphonie mobile. Nous avons besoin d'eux pour nous soutenir et faire connaître cette discipline sportive", a lancé Fané Mireille, Directrice Générale de Arts Events Group, initiateur de l'évènement.
Au fil des années, la lutte africaine gagne en notoriété en Côte d'Ivoire, à travers le concept 'Lutte Ramadan". Mais loin derrière le Niger ou encore le Sénégal. Deux pays où la lutte nourrit véritablement son homme. Et certains lutteurs n'ont rien à envier aux autres sportifs de renommée internationale.

LAWANI Babatundé


Commentaires

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »