Côte d’Ivoire / Bourse : Le capital humain comme levier de développement des marchés financiers africains

Les officiels de la 8è édition du Building African Capital Market Seminar


Ce jeudi 25 avril, Abidjan, la capitale économique ivoirienne, a accueilli la 8ème édition du séminaire annuel de renforcement des capacités des bourses africaines (Building African Capital Market Seminar – BAFM). Principal sujet abordé par les délégués, venus de toute l’Afrique et du monde «  le capital humain : un pilier de compétitivité des marchés de capitaux », en présence de Daniel Kablan Duncan, Vice-Président de Côte d’Ivoire.
Cette rencontre annuelle a permis aux différents acteurs des marchés de capitaux africains d’échanger sur thématiques relatives à elever les marchés africains : stratégies et priorités pour le renforcement des capacités pour le développement des marchés. Egalement sur l’amélioration de la formation des investisseurs sur les marchés des capitaux africains et le financement de la dette des PME.
Building African Capital Market Seminar a mis sur la table des discussions des sujets en lien avec l’aperçu des bourses de matières premières africaines et renforcer la création de liquidité sur les marchés des capitaux africains. Et enfin, les leçons et enseignements pour un marché des produits dérivés dynamique, la Blockchain ou chaîne de blocs : stratégies et applications dans un contexte de post-négociation et l’avenir des marchés de capitaux africains.  
Toutes des thématiques d’actualité et de recherche des solutions concrètes pour le développement des marchés africains à l’égard desquels les attentes sont très importantes pour le financement et la soutenabilité de la croissance du continent.
« Dans l’environnement des marchés sujet à des mutations permanentes, à des fluctuations et à une volatilité très forte, le rôle du capital humain est encore plus crucial, car les professionnels des marchés sont des gestionnaires, des courtiers, des conseillers dont les actes quotidiens peuvent avoir un impact sur la vie des entreprises » a indiqué Dr Edoh Kossi AMENOUNVE, Directeur Général de la BRVM et Vice-président de l’African Securities Exchanges Association ASEA.
Karim HAJJI, Président de l’ASEA, a lui engagé les bourses africaines à jouer leur rôle conformément aux normes internationales et à contribuer à la stimulation de marchés réglementés et transparents afin de se positionner en tant que source de financement viable du continent et destination privilégiée pour les investissements.
L’ASEA, l'Association des Bourses des Valeurs d'Afrique, basée à Nairobi au Kenya, compte 25 bourses de valeurs. Créé en 1993, l'ASEA travaille à développer le potentiel des marchés de capitaux africains. Sa vision, permettre que les bourses de valeurs mobilières d'Afrique soient des acteurs clé de la transformation économique et sociale de l'Afrique à l'horizon 2025.

LAWANI Babatundé

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »