Côte d’Ivoire / Fiscalité : Restitution des travaux relatifs au recensement du potentiel de 10 collectivités territoriales

Man, la cité des 18 montagnes, au nombre des 10 collectivités territoriales concernées / Crédit photo : baobab-gourmantche


Il s'est tenu ce mardi à Abidjan, la cérémonie officielle de restitution des travaux du potentiel fiscal de 10 collectivités territoriales. Ces travaux ont été menés par la société ivoirienne d'assistance aux collectivités, SIAC. L'objectif est de permettre aux collectivités d'avoir une réelle base de données des différents contribuables assujettis aux taxes et redevances pour favoriser l'autofinancement de leur budget.

Lancés en juillet 2018, les travaux du projet pilote relatif au recensement du potentiel fiscal de 10 collectivités territoriales ont été restitués.
6 mois d'études, menées par la Société Ivoirienne d'Assistance aux Collectivités, SIAC, ont permis de produire un manuel contenant tous les contribuables recensés dans les 10 localités, la nature et le type de la taxe, les redevances et autres prestations.
Abengourou, Adzopé, Bondoukou, Bongouanou, Bouaflé, Bouaké, Boundiali, Ferkéssedougou, Gagnoa et Man sont les principales villes concernées par ce projet pilote.
« L’objectif visé est de passer à la dématérialisation du recouvrement. Nous remarquons beaucoup de déperditions ont été constatées à ce niveau. Et sensibiliser les populations au civisme fiscal en vue de mobiliser suffisamment de ressources pour les collectivités », soutient Diabaté Abdoulaye, Directeur Général de la SIAC.
Le projet relatif au recensement du potentiel fiscal de 10 collectivités territoriales est un outil mis en place par le ministère de l'intérieur de Côte d'Ivoire.
Il entend permettre aux collectivités locales de se constituer une réelle base de données des différents contribuables assujettis aux taxes et redevances pour favoriser l'autofinancement de leur budget.
« Le gouvernement entend aider les élus à impulser une dynamique dans le but d’améliorer leurs ressources propres par l’insertion des TIC dans leur système de collecte. Cela pour leur permettre de disposer de ressources nécessaires pour assurer la mise en œuvre de leurs programmes de développement », affirme Lazare Djahi, Directeur Général de la Décentralisation et du Développement local.
Confrontée à la baisse des coûts des principales matières premières, la Côte d'Ivoire a quelques difficultés à financer certains projets de développement.
D'où la réforme des finances publiques pour mobiliser plus de ressources internes et compenser la réduction des flux financiers d'aide au développement.
Au nombre de ces réformes, se trouve l'autonomisation des collectivités territoriales, qui dépendent toujours de l'État, pour le financement de leurs budgets.

LAWANI Babatundé


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »