UEMOA / Logement : Un fonds de 155 millions $ disponible

Avec ce Projet piloté par la Banque Mondiale et l’UEMOA des milliers de logements sociaux  devraient sortir de terre dans les 8 pays de l’Union / Crédit Photo : DICP


155 millions $. C’est le montant dégagé par la Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire de l’UEMOA (CRRH-UEMOA), la Commission de l’UEMOA, la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et la Banque Mondiale pour financer l’habitat abordable dans la sous-région ouest-africaine.
Le Projet régional Banque Mondiale/UEMOA pour la Promotion du Financement de l’Habitat Abordable dans l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine a été officiellement lancé il y’a quelques jours à Abidjan. L’objectif est d’améliorer le financement de l’habitat notamment chez les populations à revenus modestes ou irréguliers.
Les conventions relatives à ce projet ont été signées à Washington en 2017 entre la BOAD, la Commission de l’UEMOA, la CRRH-UEMOA et la Banque Mondiale pour un montant de 155 millions de dollars américains (90,7 milliards FCFA) dont 130 M$ (76 milliards FCFA) pour le refinancement des banques et systèmes financiers décentralisés (SFD), et 25 M$ (14,7 milliards FCFA) pour l’assistance technique.
En Afrique, le déficit de logement est estimé à 800.000 par an. Dans les 20 prochaines années, la population de l’UEMOA devrait doubler, passant de 110 millions d’habitants à 220 millions d’habitants, dont la plupart en ville à cause d’une urbanisation rapide. Une petite partie des besoins est jusque-là satisfaite avec seulement 15 000 nouveaux prêts hypothécaires octroyés annuellement par les banques de l’Union.
Les interventions de la CRRH-UEMOA ont aujourd’hui un impact réel sur la distribution de prêts hypothécaires par les banques refinancées en leur permettant d’accorder davantage encore de prêts à l’habitat à leur clientèle, à des taux compétitifs et sur des durées plus longues.
« Ce Projet devrait faciliter la production d’environ 50 000 nouveaux prêts hypothécaires, et permettra de mobiliser davantage de ressources pour le financement de l’habitat et de l’habitat social grâce à nos émissions obligataires sur le marché financier régional et à l’allongement de leurs maturités », soutient Christian AGOSSA, Directeur Général de la CRRH-UEMOA.
Pour Christian ADOVELANDE, Président de la BOAD « la BOAD partage pleinement les objectifs de ce projet et invite les autres partenaires au développement à se joindre au mouvement pour améliorer le cadre de vie et les conditions de logement des couches défavorisées de nos populations ».
Le Président de la Commission de l’UEMOA, Abdallah BOUREIMA, s’est lui réjouit de « ce projet pilote et innovant qui va permettre aux Etats de bénéficier d’appuis-conseil pour la promotion des logements sociaux, et contribuera à la promotion du marché hypothécaire régional pour faciliter l’accès à la propriété » dans l’Union.
« Pour que le Projet soit le plus efficace possible, il est important qu’il soit accompagné par des réformes nationales au niveau de la gestion du foncier et des politiques de logement abordables », avertit Pierre Laporte, Représentant résidant de la Banque mondiale en Côte d’Ivoire et Directeur des Opérations pour le Bénin, le Burkina, le Togo et la Cote d’Ivoire.
Et au Président du Conseil des Ministres de l’UMOA, Romuald WADAGNI d’insister sur « l’importance des réformes relatives à la Gouvernance du foncier et à la fiscalité dans les pays de l’Union pour faciliter le succès du projet ».

LAWANI Babatundé avec Service Communication CRRH-UEMOA




Commentaires

  1. cacao Afrique

    Dans le premier épisode de "Djirou et l'oiseau", nous apprenons que les enfants ne devraient pas se livrer à un travail dangereux et que même s'ils effectuent des tâches légères pour le ménage, celles-ci ne devraient pas se faire aux dépens de l'école. Djirou, un garçon de 12 ans, abat un arbre quand M. Jouakou, l'enseignant, le protège de la chute d'un arbre ; il explique ensuite le type de travail qui est interdit aux enfants et mentionne les travaux légers que les enfants ne peuvent faire qu'en dehors des heures de classe. L'épisode se termine avec Djirou qui rejoint ses camarades de classe après une longue période d'absence due au fait qu'il aidait son père dans la cacaoculture.


    to get more - https://www.youtube.com/watch?v=UxG2HwH3sZA

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »