Côte d’Ivoire / Entrepreneuriat : Le représentant ivoirien au Falling Walls Lab à Berlin connu

  A Berlin, « Résistance Plasmodiale » sera en compétition avec 99 autres projets aussi innovants les uns que les autres / Crédit Photo : Falling Walls Lab Abidjan
                                             

Tanoh Konan Dominique est le candidat qui ira représenter la Côte d’Ivoire à la deuxième édition de Falling Walls Lab en Novembre prochain à Berlin.
Ce chercheur à l’Institut National de Santé Publique y est attendu pour défendre les couleurs ivoiriennes et son projet qui s’inscrit dans l’industrie pharmaceutique.
Il a trouvé « Résistance Plasmodiale », un remède à base de plante pour guérir du paludisme. Cette trouvaille issue de substance naturelle et du savoir-faire de la médecine moderne a retenu l’intérêt du jury de la deuxième édition du Falling Walls Lab Abidjan.
« Le projet que j’ai présenté, c’est briser les murs de la résistance palustre et de l’inefficacité des traitements antipaludiques. Ce remède lutte efficacement contre le paludisme et contre ses microbes les plus résistants », affirme Tanoh Konan Dominique, vainqueur de l’édition 2018 de Falling Walls Lab.
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 500.000 personnes meurent, chaque année de cette maladie. 90% de ces décès sont enregistrés en Afrique. Et les enfants de moins 5 ans sont les plus touchés.
Le paludisme fait perdre 12 milliards de dollars (environ 7 000 milliards de FCFA) par an, en perte de productivité, en investissements et en coûts de santé associés.
Le Falling Walls Lab est un concours international qui offre l'opportunité à tous les porteurs d'idées novatrices, à fort impact sur les communautés, de les présenter dans la capitale allemande, devant un parterre de personnalités politiques, chefs d’entreprises et investisseurs. Il est organisé en marge de la célébration de la chute du mur de Berlin.
La République Fédérale d’Allemagne veut, à travers cette initiative, encourager l’innovation technologique et la recherche scientifique dans le monde.
« Il y’a d’autres murs dans le monde qui méritent d’être attaqués dans le sens constructif, pour motiver les gens de penser large, au-delà de leur environnement quotidien », a soutenu Michael Grau, Ambassadeur République Fédérale d’Allemagne en Côte d’Ivoire.
Pour la Fédération des Inventeurs et Innovateur de Côte d’Ivoire, le Falling Walls Lab est une action salutaire pour ses membres.
« Elle permet de mettre en lumière des créations, souvent méconnues du grand public, et lever des financements pour les exploiter à l’échelle industrielle », a dit Coulibaly Pierre Djibril, Président Fédération des Inventeurs et Innovateur de Côte d’Ivoire.
En plus d’être une plateforme pour lever des fonds, le Falling Walls Lab Abidjan est également une école de formation et d’éducation des jeunes porteurs de projets à la culture entrepreneuriale.
Une école qui apprend à éviter les erreurs commis par bon nombre d’entrepreneurs au début de l’aventure.

LAWANI Babatundé  

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »