Afrique / Investissement : Johannesburg, la porte du développement du continent ?


La ville de Joburg en Afrique du sud abrite en Novembre le « African Investment Forum » / Crédit Photo : confucius-institute.joburg


La Banque Africaine de Développement va réunir du 7 au 9 novembre prochain à Johannesburg, les décideurs politiques, les entreprises publiques et privées du continent et les investisseurs du monde entier au premier Forum Africain de l’Investissement.
Les objectifs de développement de l’Afrique s’élèvent entre 600 et 700 milliards $ par an. Plus d’un demi-siècle après les indépendances, avec le rêve caressé d’émergence des pays africains, l’heure n’est plus au discours. En Afrique du sud, les échanges vont être francs entre porteurs de projets et les investisseurs pour lever des financements.
« Consciente de l’importance des besoins de financement non satisfaits en Afrique, estimés entre 130 et 170 milliards $ par an, rien que pour les seuls besoins en infrastructures et services de base, le Groupe de la BAD à travers cette initiative entend apporter une réponse concrète aux défis du financement de développement auxquels l’Afrique est confrontée », affirme Marie Laure Akin Olugbade, le Directeur Général du Bureau Régional de Développement et des Prestations de Services de la Bad pour Afrique de l’Ouest.
Avant d’ajouter que « les investisseurs institutionnels, nationaux et étrangers devraient être appelés à ouvrir de nouvelles fenêtres d’opportunités sur le potentiel d’investissement en Afrique ».
En Côte d’Ivoire, plusieurs projets, de PME et de grandes entreprises, sont déjà enregistrés pour aller à Johannesburg à la conquête des fonds nécessaires à leurs réalisations.
Des projets publics, privés et des partenariats publics et privés parmi lesquels la future ville Aéroportuaire de Port-Bouet, le nouvel aéroport de San-Pedro et son aérocité et le projet de développement minier intégré de l’Ouest.
« Ce roadshow sera une excellente opportunité de créer de la visibilité sur les investissements attendus et notamment d’échanger sur les questions importantes sur son mécanisme. Il devrait permettre également aux participants d’avoir une meilleure connaissance des instruments crées par le Groupe de la BAD et de permettre à notre pays de mobiliser d’avantage de financements tout en ayant une meilleure maitrise des risques des marchés financiers » soutient à son tour, Kaba Nialé, le Ministre ivoirien du Plan et Développement et Gouverneur de la BAD pour la Côte d’Ivoire.   
Le Forum africain de l’investissement se veut, avant tout, un marché pour financer le développement économique et social de l’Afrique.
Pour cela, il entend catalyser les investissements dans les projets destinés à éclairer l’Afrique, l’alimenter en énergie, la nourrir, l’industrialiser, l’intégrer et à améliorer la qualité de vie des populations africaine.  

LAWANI Babatundé

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »