Afrique / Finance : La « Green Finance » pour le développement durable du continent

Une expertise dans la recherche de financements pour un développement sobre en carbone, attendue de ce rendez-vous / Crédit Photo : LesEco.ma

Après la Zambie, le Kenya et le Ghana, la Côte d’Ivoire accueille la 4ème édition de la conférence internationale sur le financement de la croissance faible en carbone en Afrique.
Cette « Green Finance Conference » est le fruit de la collaboration entre l’African Guarantee Fund, le Fonds Nordique de Développement, le Centre du Commerce International et la Banque Africaine de Développement.
Une action concertée qui devrait apporter des avantages en termes d’atténuation des effets du changement climatique, favoriser la création d’emploi durable et la réduction de la pauvreté.
« Les pays en développement ont besoin de trouver un équilibre entre leur droit au développement et la mesure dans laquelle ils peuvent déployer leurs ressources de carbone pour un tel développement. Il est démontré qu’il existe une corrélation positive entre la durabilité de la croissance économique africaine que nous recherchons et le niveau, la qualité de l’énergie nécessaire à cette croissance », a affirmé Felix BIKPO, Directeur Général du Groupe African Guarantee Fund.
Selon l’Agence Internationale de l’Energie, la transformation d’un monde sans fossiles exigerait 1000 milliards $ par an d’ici 2020. Environ deux tiers de cette somme, soit 670 milliards $, iraient aux pays en développement notamment à l’Afrique.
Le développement durable de l’Afrique passe par l’accès des PME au financement, y compris le financement vert, auprès des institutions financières. Pour cela, il faudrait  « adapter l’ingénierie financière à l’analyse risque des PME, créer un écosystème d’appui à la compétitivité de la PME et approfondir l’intégration économique et commerciale régionale et continentale », soutient Arancha Gonzalez, Directrice Exécutive du Centre du Commerce International. Avant d’ajouter que « les lignes de crédit et les mécanismes de garantie ne manquent pas, et pourtant ils restent sous-utilisés ».
Cette conférence internationale est également une occasion pour aborder les questions de commercialisation de projets écologiques et des solutions disponibles.
Et de mettre en lumière le rôle des institutions financières dans la promotion de la finance verte.
Mais surtout, évoquer la nécessité de créer un environnement propice à la pénétration de la finance verte et la mise en place d’initiatives respectueuses de l’environnement pour le développement durable de l’Afrique.

LAWANI Babatundé

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »