Afrique / Environnement : La protection et la sécurité maritime au centre d’un séminaire à Abidjan

                                                Une photo de famille des participants au séminaire d’Abidjan sur la sécurité et la protection maritime

Ils sont issus des pays africains ayant une ouverture sur la mer. Des spécialistes du milieu marin se sont donnés rendez-vous à Abidjan pour s’instruire les questions de sécurité maritime et de protection de l’environnement.
Cette formation regroupe une trentaine de participants du Nigeria, du Ghana, du Sénégal, du Bénin, du Togo, de la Guinée, de la Sierra Leone, du Liberia, du Gabon, du Congo, de la Guinée Bissau, de la RDC, de Sao Tomé et Principe et de la Côte d’Ivoire.
Ce séminaire a été organisé pour leur donner des outils et rudiments pour lutter contre les pollutions accidentelles des eaux marines et intérieures par les hydrocarbures. L’organisation antipollution, l’approche stratégique de gestion d’un évènement de pollution et les différentes techniques de lutte contre cette catastrophe écologique sont les différentes thématiques abordées au cours de cette formation de 5 jours.
« Les déversements d'hydrocarbures en mer sont des événements imprévisibles qui peuvent causer des dommages importants à l'environnement, la faune et les communautés côtières. Le transport du pétrole a été responsable de plusieurs des plus grandes marées noires, notamment les accidents du Prestige [2001] et de l’Exxon Valdez [1989]), mais plus récemment, un nombre croissant d’incidents majeurs originaires de l’exploration et la production offshore », a rappelé le Directeur Général de l’Académie régionale des Sciences et Techniques de la Mer, ARSTM.
Pour Gustave Aboua Aboua, Directeur Général de l’Environnement et du Développement Durable, « La Côte d’Ivoire a pris des mesures pour opérationnaliser ces engagements à savoir la mise en place d’un comité Interministériel de lutte contre les déversements accidentels par hydrocarbures. De plus, le plan POLLUMAR de lutte contre la pollution marine a été élaboré. En conformité avec la résolution du Sommet de Yaoundé, elle a inscrit dans sa Stratégie Nationale d’Action en Mer, la création d’un institut à vocation interrégionale, dédié à la formation et au renforcement de capacité en matière de sécurité et de sureté maritimes ».
Quant à Olivier Mornet, Coordonnateur régional, Action de l’Etat en Mer dans le Golfe de Guinée à l’Ambassade de France à Abidjan, « La pollution maritime n’a pas de frontière. Et par conséquent elle appelle de manière indispensable la coopération régionale et la collaboration entre autorités publiques et secteur privé».  
Le séminaire Environnement Maritime et Exploitation des Ressources Offshore en Hydrocarbure a été initié avec l’appui technique et l’expertise de la Coopération française de recherche et d’expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux, CEDRE. La rencontre devrait également permettre d’œuvrer à la réalisation du programme de développement, à l’horizon 2030, des Nations Unies, notamment l’atteinte de l’ODD 14. A savoir, « conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressource marine aux fins du développement durable ».
En Côte d’Ivoire, l’environnement marin est confronté à de nombreux défis liés aux activités humaines. Des catastrophes d’origine accidentelle ou rejet délibéré causent la dégradation du milieu marin. Comme constaté, il y’a quelques années, avec le déversement accidentel d’hydrocarbures au large de Jacqueville et grand Bassam.
Trouver des solutions durables pour protéger le milieu marin semble donc indispensable. Un environnement marin protégé et préservé, levier de développement de l’économie bleue dans tous les pays ayant une ouverture sur la mer.

                         LAWANI Babatundé, Journaliste Economique

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »