Côte d’Ivoire / Recherche Scientifique : Le PASRES finance 187 projets à plus de 6 milliards FCFA en 10 ans



En 10 ans, plus de 1000 chercheurs ont pu bénéficier des activités de soutien à la recherche du PASRES en Côte d'Ivoire / Crédit Photo: Google

En Côte d’Ivoire, le PASRES, Programme d’Appui Stratégique à la Recherche Scientifique célèbre ses 10 ans d’exercice en Côte d’Ivoire. 
10 ans à financer 187 projets dans les domaines des sciences exactes, médicales, juridiques, économiques et de gestion, humaines, environnement et biodiversité, ingénierie et technologie, énergie, agriculture et sécurité alimentaire et aux organisations non gouvernementales. Une décennie également à vulgariser les résultats de la recherche scientifique.
A ce jour, plus de 1000 chercheurs ont bénéficié des activités de soutien à la recherche du PASRES. 6 milliards 500 millions de francs CFA ont été mobilisés à cet effet.
En plus du financement de projets, le PASRES a alloué des bourses aux jeunes chercheurs, renforcé les capacités des chercheurs en rédaction d’articles scientifique, financé les déplacements des chercheurs pour participer à des colloques internationaux, équipé des laboratoires et organisé des conférences sur des thématiques d’intérêt national. 
« Le PASRES a été crée pour répondre à la problématique du manque de financement de la recherche scientifique en Côte d’Ivoire et la valorisation économique de ces résultats par le secteur privé. Nous avons donc tant bien que mal essayé d’apporter notre modeste contribution au développement de la recherche en Côte d’Ivoire », soutient Dr Sangaré Yaya, secrétaire exécutif du PASRES. 
Le PASRES  a été mis en place en Côte d’Ivoire le 15 juin 2007. Et a démarré ses activités un an plus tard.
Après 10 ans d’exercice, le bilan est jugé satisfaisant par le Secrétariat Exécutif.
Pour les années à venir, le PASRES entend accorder la priorité aux projets portant sur l’innovation technologique pour rattraper le retard numérique de la Côte d’Ivoire et véritablement impulser son développement.
Comme signifie clairement l’étude récente de la Banque Mondiale, intitulé Aux portes du paradis, comment la Côte d'Ivoire peut rattraper son retard technologique.   

                                                                                   LAWANI Babatundé


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »