Côte d'Ivoire / Communication: 2017, année riche en accomplissement et performance



Bruno Nabagné Koné se réjouit d'une année 2017 réussie pour son département ministériel / Crédit Photo: Google
En Côte d’Ivoire, l’année 2017 est jugée satisfaisante dans l’ensemble dans le secteur de la communication, de l’économie numérique et de la poste. C’est l’essentiel à retenir du bilan annuel présenté par Bruno Nabagné Koné, premier responsable de ce département ministériel.
Au niveau de la communication, l’année a été marquée par l’adoption et la promulgation de deux nouvelles lois portant régime juridique de la Presse et de la communication audiovisuelle. Selon le ministre, ces lois sont porteuses de liberté et jettent les bases pour la construction d’un écosystème du secteur de la communication, porteur de valeur et de progrès et créent un cadre plus favorable à l’épanouissement des professionnels de la Communication.
Quant à la migration à la télévision numérique terrestre et la libéralisation du secteur de l’audiovisuel le processus est en bonne voie et devrait être effectif en 2018.
En ce qui concerne l’Économie Numérique, la Côte d’Ivoire compte 32 millions d’abonnés aux services de Télécommunications mobiles avec un accroissement de près de 6 millions au cours des deux dernière années. Une opération d'identification de ces abonnés a été lancée en 2017 et s'achève en fin mars 2018. Le prix moyen de la minute d’appel s’est établi en 2017 autour de 19,25 FCFA / Minute, pour des tarifs affichés de 60 à 90 FCFA/Minute. Le SMS est facturé à 4,75 FCFA à 0,84 FCFA sur les 3 dernières années. Ce qui représente une diminution de plus de 80%. 9 millions d’ivoiriens utilisent les services de paiement électronique. 
L’accès à l’Internet enregistre, lui, plus de 17 millions d’abonnements, contre 10 millions en début d’année 2017. Une augmentation de plus de 70% en un an. Un Chiffre largement supérieur aux 200 000 abonnés enregistrés en 2011. L’abonnement à l’Internet mobile représente un taux de pénétration de plus de 72% en Côte d’Ivoire.  Loin devant l’Afrique qui affiche un taux moyen de 30%.  Les coûts d’accès, eux, sont passés de 3,5 Franc CFA, le Mégat Octet à 1,07 francs. Une baisse de 70% en 3 ans. 
Tout ceci a permis de créer 200 000 emplois directement liés à l’Économie Numérique en 2017.
Pour finir, le secteur de la poste en Côte d’Ivoire est à la croisée des chemins, selon les termes du ministre Bruno Nabagné Koné. Face aux nouvelles réalités, la  Poste de Côte d’Ivoire  a su répondre présente. Elle a repris ses activités de transport de colis et de paquets avec la réouverture de ses agences. Elle a également procéder à l’ouverture de cybercentres et instituer commerce électronique avec le site SanliShop.
Au vu de tous ces résultats encourageants, Bruno Nabagné Koné et ses équipes entendent poursuivre leurs efforts pour un monde de la communication compétitif, une économique numérique dynamique et une poste qui sait s'adapter aux nouvelles réalités.
A l’issue de son exposé, le ministre de la Communication, de l’Économie numérique et de la Poste a exhorté les journalistes à être professionnels. Car pour lui, c’est le seul prix à payer pour gagner ou regagner la confiance. Dans un monde, ou se créent de nouveaux canaux et acteurs d’informations.



                                                                  LAWANI Babatundé


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »