Côte d'Ivoire / Annexe fiscale 2018: Les inquiétudes des grandes et petites entreprises



Jean Marie-Ackah, Président Confédération Générale des Entreprises de Côte d'Ivoire / Crédit photo: Google

Ils étaient nombreux, patrons d’entreprises et professionnels de l’économie et de la finance à venir s’imprégner de la nouvelle annexe fiscale pour l’année 2018.
Comme dans un amphithéâtre, dans ce hôtel 5 étoiles en Abidjan, ils ont écouté, tour à tour, les experts du cabinet d’audit et conseil Deloitte, présenter les différentes mesures contenues dans cette annexe fiscale.
A travers cette nouvelle disposition, la volonté de l'Etat de Côte d’Ivoire est claire: accroitre ses ressources fiscales.
Suite à la vulgarisation de cette annexe fiscale, le moins qui puisse être retenu, c’est que l’année 2018 sera comme les précédentes en terme de pression fiscale. Voir même plus forte.
Comme d’habitude, cette nouvelle annexe fiscale contient de nombreuses innovations.
Des innovations qui ne seraient pas du goût des entreprises comme la suppression du réel simplifié.
Toutefois, des recommandations ont été faites pour créer les conditions de développement des entreprises et l'élargissement de l'assiette fiscale.
Abidjan et partout en Côte d'Ivoire, l'annexe fiscale 2018 fait déjà grincer les dents et soulève le débat.
Certains grands patrons ont déjà qualifié cette annexe fiscale 2018, « d’un retour en arrière et va faire fuir les entreprises ». 


                                                          LAWANI Babatundé

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d’Ivoire / Internet: Un nouvel opérateur propose une offre « ultra-rapide, fiable et illimitée »

Côte d’Ivoire / Entreprises: Lancement du Club Equity pour le financement des PME

Côte d’Ivoire / Prévoyance Sociale: La CNPS, une entreprise forte et solide « Agence Bloomfield »